ActualitéHistoireInternational

Mali : pourquoi les Dogons et les Peuls sont devenus ennemis ?

Initialement frères et complémentaires, les peuples Maliens Dogons et Peuls sont aujourd’hui ennemis. Explications.

Des vieux alliés

Les peuples Dogons et Peuls vivent depuis des siècles dans la région de Motpi, au centre du Mali. Les Dogons sont des agriculteurs tandis que les Peuls sont des pasteurs, bien qu’il n’est que la terre en commun, l’aridité de cette région les a rassemblé. Pendant longtemps, ces deux peuples se sont entraidés et sont devenus essentiels l’un à l’autre, les Dogons fournissaient les denrées alimentaires et les Pauls apportaient le lait et le fumier.

Une relation malmenée

La relation entre ces deux peuples a commencé à se dissoudre à partir du XIX ème siècle, à la création du royaume Peul ‘La dina du Macina ». Plusieurs régimes se succèdent et impact parfois ces deux peuples qui restent néanmoins soudés. C’est après l’indépendance du pays, dans les années 70, que les relations vont clairement se détériorer. Ces années sont synonymes de grandes sécheresses qui mettent les peuples paysans à mal ; les Peuls voient leurs troupeaux décimés ce qui entraine leur chute sociale et les rend alors dépendants de leurs alliés Dogons, mais cette relation ne marche alors que dans un sens. De plus, le régime met en avant les peuples d’agriculteurs et leur donnent la majorité des terres et surtout les plus qualitatives.

Guerre inter-régionale

C’est en 2012 que la situation s’aggrave ; le coup d’état d’Amadou Konaré détruit le bon fonctionnement des services de l’état et fait que plus personne n’a de rôle de médiateurs sur les terres partagés entre les deux peuples. Des combats sanglants commencent alors entre les deux peuples tandis que des groupes de rebelles comment à gagner du terrain dans la région ; très vite le peuple Peul s’associe à des groupes djihadistes.

Les Dogons font preuve de grandes violences envers le peuple ennemi, les Peuls les qualifient de « barbares », ces derniers leur reproche leur adhésion aux idées djihadistes. En parallèle, une milice Dogon voit le jour : Dan Na Ambassagou, elle a pour but de détruire tous les ennemis des Dogons. Celle-ci attaque violemment les Peuls qui rétorquent et les combats font rage. Tous se battent pour les mêmes terres et revendiquent leurs propriétés, si les combats sont menés par les deux camps, le Dogons prennent l’avantage.

Depuis, le peuple Peul est en constant exile et les civils fuient les terres en guerre, si les armées et les idéologies se combattent, la relation entre ces deux amis de longue date est maintenu par certains civils qui accueillent les civils Peul en exile.

Le massacre de Ogossagou

Le 23 mars 2019, les milices Dogons s’attaquent au village Peul de Ogossagou, près de la ville de Bankass. Ce massacre est une épuration éthique cruelle et arbitraire ; des femmes enceintes, des enfants sont violés, tués, brûlés vifs…Une violence inouïe qui marque l’apogée du conflit de ces deux peuples.

Aujourd’hui, la paix semble impossible entre ces deux ethnies autrefois si proches ; l’aspect médiatisé ajouté aux tendances religieuses et idéologiques de chaque peuple créés des incompréhensions et continuent d’entretenir la haine entre ces deux peuples. Les Dogons et Peuls ont été totalement abandonnés par l’état qui n’essaie pas de rétablir la moindre paix.

À lire aussi : C’est quoi ces “armes que personne d’autre n’a” mentionnées par Poutine ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéCinéma

On regarde ou pas Le menu avec Ralph Fiennes (2022) ?

ActualitéPop & GeekSéries Tv

On a vu pour vous... Taroman, OVNI japonais et manifeste artistique

ActualitéMédiasMusique

10 moments cultes de l'émission Nouvelle Star

ActualitéCinéma

Pourquoi il faut revoir ... Liaison Fatale d'Adrian Lyne (1987) ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux