À la uneActualitéSanté

Malone Mukwende: portrait d’un jeune étudiant qui révolutionne notre médecine

“Mais à quoi cela ressemblerait sur ma peau ?” Malone Mukwende requestione la médecine moderne peu inclusive à l’égard des personnes de couleurs.

Malone Mukwende est un jeune homme de 20 ans étudiant la médecine à la faculté de Londres. Après sa deuxième année, il remarqua dans ses cours un manque d’enseignement et de connaissances, sur la façon dont certaines maladies physiques pourraient se manifester sur les peaux les plus foncées. En médecine le problème étant que certains symptômes ne sont pas les mêmes d’une peau clair à une peau plus foncée. Et dans la plupart des cursus très peu de médecins sont sensibilisés à ce sujet. Ce qui mène au malheureux constat, que beaucoup de personnes de couleurs ne peuvent recevoir de bon diagnostique et les bons soins à cause du manque de connaissances.

Un constat alarmant !

Après avoir fait de multiples recherches et constatant un manque cruel de représentations des diversités ethniques et raciales dans les ouvrages médicaux. Il ne trouvait toujours pas de réponses à ses questions. Avec l’aide d’une bourse universitaire, Malone Mukwende décida alors de créer son propre manuel de médecine nommée “Mind The Gap”. Il est entièrement consacré aux symptômes et aux effets des maladies apparaissant sur les peaux foncées. Par ailleurs, il espère que ce manuel aidera à éduquer les futures étudiants en médecine et le personnel de santé. Afin de remédier au mauvais diagnostic que subissent la plupart du temps ses minorités. Il espère également que cela puisse mettre fin à l’absence de représentation des peaux brunes et foncées dans les ouvrages médicaux. Puisqu’elles sont très peu mises en avant comparé à la sur-représentation des peaux blanches.

Représentation de la maladie de Kasawaki sur une peau noire et sur une peau blanche

Une progression tardive… mais nécessaire

Contrairement à cela, dans Mind The Gap nous retrouvons des images de signes cliniques courants avec les différences produites sur diverses couleurs de peaux. Par exemple, ils mettent en avant les effets et les symptômes de la maladie de Kawasaki. Cette maladie à tendance à se manifester sous la forme d’éruptions cutanées rouges évidentes sur la peau blanche. Mais elle est beaucoup moins visible sur les peaux foncées tout comme la jaunisse, le psoriasis et même certains symptômes du COVID- 19. Comme le dit Malone Mukwende dans une interview pour ITV Media : « Par conséquent, leurs soins peuvent être compromis dès le premier point de contact. Il est essentiel que nous commencions à éduquer les autres, afin qu’ils soient conscients de ces différences et de la puissance du langage clinique que nous utilisons actuellement. »

Malone Mukwende à l’université de Saint Georges à Londres

Malone Mukwende en faveur d’une médecine universelle et au service de tous

Avec la parution de son livre, il espère que cela deviendra un socle fondamental dans l’éducation des professionnels de santé. Désormais, il souhaite que cet ouvrage participe activement au renouveau des programmes d’enseignement médicaux du monde entier en le rendant beaucoup plus inclusif et universel.

Le monde prend conscience de certaines inégalités et disparités raciales qui existent déjà. Nous devons donc apporter les changements nécessaires pendant que nous en parlons encore”.


MALONE MUKWENDE

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinéma

"L'horreur est humaine" : Scream (1996)

À la uneCinémaCulture

Jurassic World 3 : Le protocole sanitaire sur le tournage coûtera 9 millions de dollars

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode carrière

À la uneActualitéInternational

En une seule interview, Trump arrive à prononcer 42 phrases douteuses, choquantes ou mensongères...

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux