À la uneActualitéFootSport

Matchs de préparation, toujours la même histoire

Les noms des trois adversaires des Bleus en match de préparation à la coupe du monde sont tombés cette semaine. Même mauvaise surprise que lors des deux précédentes compétitions internationales : les hommes de Didier Deschamps n’affronteront que des sélections assez modestes et non qualifiées pour le mondial.  

La perspective du match amical contre les Pays-Bas le 5 mars prochain avait laissé entrevoir des espoirs de belles affiches et d’une préparation idéale pour une compétition du niveau de la coupe du monde. Espoirs douchés par la révélation des trois adversaires suivants : Norvège, Paraguay et Jamaïque. Voilà les équipes contre qui la France jouera fin mai-début juin, juste avant de s’envoler pour le Brésil. C’est la FFF qui l’a annoncé mardi. Sans faire injure à ces trois sélections ni les sous-estimer, aucune d’entre elles n’est qualifiée pour le mondial. De plus, leur niveau semble loin de celui qui attend Ribéry et consorts sur les pelouses brésiliennes, si l’on regarde le classement Fifa : les Paraguayens sont 51es, les Norvégiens 59es, les Jamaïcains 81es.

Les précédents de 2010 et 2012

Evra_full_diapos_large

Juste avant la coupe du monde 2010, Patrice Evra et les Bleus s’étaient inclinés en match de préparation face à la Chine, alors 84e au classement FIFA. Comme un signe annonciateur du fiasco qu’ils allaient vivre

Déjà il y a quatre ans, avant le mondial sud-africain, l’équipe de France avait affronté la Chine, la Tunisie et le Costa Rica et avant l’Euro, la Serbie, l’Islande et l’Estonie. A chaque fois, des équipes qui n’étaient pas qualifiées pour les compétitions préparées. Avec les suites négatives que l’on connaît. En affrontant des grandes nations du football comme l’Espagne, Le Brésil, l’Argentine, l’Italie ou ou l’Allemagne, on se met tout de suite au diapason et même en cas de défaite, on ne peut que progresser face à de telles sélections. Là, même si les trois adversaires des tricolores ont plutôt le profil des équipes qui seront dans leur poule au mondial, pas sûr que cela soit suffisant pour être au niveau le jour J. Mais bon, restons optimiste sur les chances des Bleus au mondial.

France's Ribery is challenged by Fahid Ben Khalfallah of Tunisia during their international friendly soccer match in Rades stadium near Tunis

Ribéry face à la Tunisie en mai 2010

Related posts
FootSport

Football : Strasbourg, de l’ombre à la lumière

À la uneCulture

Vision artistique #4 – Rencontre avec Amandine, réalisatrice aux messages poignants

À la uneFranceInsoliteSociété

La question du jour : pourquoi on ne peut pas sourire sur une photo d’identité ? 

À la uneFrancePolitiqueSantéSociété

Billet : Bas le masque !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux