À la uneActualitéBuzzFranceInsoliteRégions

Maurice va pouvoir continuer à chanter

Le procès qui opposait les propriétaires d’un coq à des voisins usés d’entendre les chants incessants de la bête, a donné son verdict. Le coq Maurice va pouvoir continuer à chanter.

Alors que le procès avait démarré le 4 juillet dernier, le coq Maurice et ses propriétaires ont été relaxés. Le gallinacé originaire de Saint-Pierre-d’Oléron avait été accusé de chanter trop fort par des voisins, un couple d’agriculteurs à la retraite. Et finalement, le tribunal correctionnel de Rochefort a rejeté leur plainte et jugé que le volatile était en droit de continuer de chanter. L’avocat de la propriétaire Corinne Fesseau a même ajouté que « Maurice a gagné [et] les plaignants devront verser à sa propriétaire 1 000euros de dommages et intérêts ». (Le Monde).

Lors de l’audience, il était accusé d’être ”une nuisance sonore”. Au même titre « le coq, le chien, le klaxon, la musique, c’est le dossier du bruit ». Selon l’avocat des plaignants. Une fois la plainte reçue, la propriétaire du coq Corinne Fesseau, a crée deux pétitions. Elle avait même amassé beaucoup de soutiens grâce à son association Les Coqs d’Oléron. Après le rendu du verdict, elle paraissait émue « Je suis sans voix. On leur a volé dans les plumes. C’est une victoire pour tous les gens dans la même situation que moi. J’espère que cela fera jurisprudence pour eux ».

“Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice”

Elle n’a jamais digéré comment la plainte a débuté. Elle déclarait à 20 minutes avant le procès, que les voisins n’ont jamais essayé d’arranger les choses avec elle. ”On ne les a pas vus, ils ne sont pas venus, lâche-t-elle. Et on n’a presque pas entendu Maurice cet été, il mue en ce moment ». Ce qui compte pour Corinne a travers cette affaire, c’est la préservation des bruits de campagne. Ce à quoi, Vincent Huberdeau, l’avocat des plaignants avait immédiatement rétorqué que ce procès n’était pas un conflit de ”de la ville contre la campagne”. Ou d’un « conflit entre citoyens bobos et ruraux ». Face à ça le maire de St Pierre d’Oléron a appuyé l’esprit rural de sa commune : « On a toujours vécu avec des potagers, des poulaillers, on a une vie plutôt traditionnelle ».

A St Pierre d’Oléron donc, la ruralité est sauvée. Pourtant une chose est sur, avec la tendance urbaine qui arrive de plus en plus, nous n’avons pas fini d’entendre parler de ce genre d’affaire.

A lire aussi : L214 dénonce un élevage de Maître Coq

About author

Corentin Briot Journaliste VL média
Related posts
À la uneActualitéInternational

Brexit : Accord trouvé entre Bruxelles et Londres

À la uneBrèvesSéries Tv

Jonathan Cohen rallume La Flamme de Canal+

À la uneActualitéÉtudiantVoyages

Air France propose sa « formation cadets » gratuite et sans expérience requise

À la uneBrèvesCinéma

30 jours max : le nouveau film de Tarek Boudali attendu en octobre 2020

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux