À la uneFaits DiversFrance

Meurtre : une Bordelaise tuée à l’arme blanche par son ex-conjoint

Âgée de 31 ans, une femme a été tuée ce vendredi matin dans son appartement, dans le quartier Saint-Augustin, précise Sud-Ouest. La victime laisse derrière elle une petite-fille de six ans, qui était à l’école au moment des faits. 

L’homme était connu pour des faits de violences conjugales envers son ex-compagne. Suite à une violente dispute au sujet de la garde de leur petite fille, le père de 36 ans s’est violemment emporté jusqu’à commettre l’irréparable. 

Des coups de couteau donnés à des endroits vitaux

D’après des sources policières de l’AFP, l’auteur présumé des faits s’est emparé d’un couteau de cuisine. Puis il aurait touché la gorge la mère de famille. Ces coups ont été fatals pour la jeune femme qui n’a pas pu être réanimée à l’arrivée des secours. 

Ces derniers ont été prévenus par les voisins, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine. Ils se sont inquiétés d’entendre des cris, et ont alerté les secours vers 9h40, toujours selon nos confrères. 

Le père de famille interpellé par le Raid 

Dès la découverte de ce corps inanimé, un important dispositif de police a été mis en place pour retrouver l’auteur des faits. Les soupçons se sont portés sur l’ex-compagnon. Ce dernier s’était alors retranché chez lui « dans un appartement de la rue Émile-Colombes, située à 400 mètres à peine des lieus des faits » détaille Sud-Ouest

En fin de matinée, après plusieurs menace de mettre fin à ses jours, l’homme s’est finalement rendu au Raid. 

Un harcèlement qui perdurait 

Le 28 juin, le père de famille aurait déjà été placé en garde à vue pour harcèlement téléphonique envers la jeune femme, nous apprend l’AFP.

 Les voisins rapportent également qu’une caméra avait été installée au domicile de la mère. Celle-ci ne se sentait pas en sécurité, puisqu’elle disait voir régulièrement l’homme au bout de sa rue l’attendre. 

Des mains courantes avaient été déposées envers l’homme de 36 ans, ce qui laisse vivement penser qu’il s’agirait d’un énième féminicide, le 58ème selon « Féminicide par compagnon ou ex ». 

Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic s’est exprimé dans un tweet :  

À lire aussi : Mort de Donald Rumsfeld, retour sur la carrière de l’ancien secrétaire à la Défense de George W. Bush

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux