ActualitéInternational

Migrants : un naufrage faisant 500 morts aurait eu lieu en Méditerranée

Un naufrage survenu le week-end dernier en Méditerranée aurait causé la mort d’environ 500 migrants. Une quarantaine de survivants a réussi à atteindre la Grèce et a pu raconter cette tragédie.

41 migrants sont arrivés ce dimanche à Kalamata, en Grèce, et ont témoigné d’un naufrage meurtrier en Méditerranée au Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ainsi qu’à plusieurs médias. Ce drame, s’il est confirmé, sera le naufrage le plus meurtrier depuis le début de l’année.

La date de leur départ en mer est encore indéterminée, mais on sait maintenant que la plupart de ces naufragés sont partis de Tobrouk, dans l’est de la Libye, et avaient pour destination l’Italie. Ils étaient à bord d’un bateau de 30 mètres de long transportant entre 100 et 200 personnes.

La situation étant délicate, les passeurs ont essayé de les transférer vers un bateau plus grand qui transportait déjà “des centaines de personnes dans des conditions terribles de surcharge“, selon un communiqué du HCR. C’est à ce moment que le plus gros navire a coulé, à cause des vagues et du poids, faisant environ 480 morts.

Un an après

Les 41 survivants qui ont rapporté cette tragédie sont ceux qui n’étaient pas encore monté sur le plus gros bateau. Ils ont réussi à nager jusqu’à un petit garçon de 3 ans qui était promis à la noyade. Alors qu’ils dérivaient en mer au large de Pylos, dans le Péloponnèse, un navire marchand a pu les secourir afin de les faire débarquer à Kalamata. Ce nouveau naufrage nous rappelle celui d’avril 2015 qui avait fait plus de 800 morts au large de la Libye, la pire hécatombe jamais vue en Méditerranée.

Ci-dessous : des images du sauvetage des migrants ainsi que les mots du Président italien, très concerné par ces naufrages à répétitions :

(source : Euronews)

Related posts
À la uneActualitéArt / ExpoCulture

Une après-midi dans la peau d’un espion

À la uneActualitéCinémaCultureSociété

Hors Normes, de l'invisible au devant de la scène.

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le Liban brûle d’espoir

À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux