À la uneActualitéInternational

Migrants – UE : 100 000 places d’accueil en Grèce et dans les Balkans

Migrants Balkans UE

L’Union Européenne a annoncé dimanche, à l’issue du mini-sommet de Bruxelles, la création de 100 000 places d’accueil pour les réfugiés, en Grèce et dans les Balkans. 17 mesures ont également été annoncées pour “restaurer l’ordre” aux frontières de l’UE et “ralentir le flux incontrôlé de personnes” (Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne).

“On ne peut pas laisser les gens livrés à eux-mêmes, dormir dans les champs en 2015.” La phrase a été prononcée dimanche par Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, à l’issue du mini-sommet de Bruxelles.

Ce jour-là, 10 pays membre de l’UE (Allemagne, Autriche, Bulgarie, Croatie, Grèce, Hongrie, Luxembourg, Pays-Bas, Roumanie, Slovénie) et 3 pays hors UE (Albanie, Macédoine, Serbie) ont annoncé la création de 100 000 places d’accueil pour les réfugiés, en Grèce et dans les Balkans.

Juncker, président Commission européenne

Le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.

Sur ces 100 000 places d’accueil, la Grèce a accepté, avec l’aide du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), d’en prendre en charge 30 000 d’ici à la fin de l’année. Dans un 2ème temps, 20 000 places seront créées dans des familles d’accueil et des logements en location subventionnés par le HCR. Enfin, les 50 000 places restantes seront installées le long de la route des Balkans en coordination avec l’ONU.

La Slovénie débordée

Outre les 100 000 places d’accueil, 17 mesures ont été décidées par l’UE pour “restaurer l’ordre” aux frontières et “ralentir le flux incontrôlé de personnes”, a expliqué Jean-Claude Juncker. Pour ralentir ce flux, les Etats concernés ont décidé “d’une plus grande coopération et d’actions opérationnelles immédiates”, toujours selon Juncker, sur la route des Balkans. Une route où affluent des milliers de migrants et réfugiés, fuyant la guerre en Syrie, pour rejoindre l’Europe du nord.

Carte flux migrants Europe

Carte des flux de réfugiés traversant l’Europe l’Europe de l’est, en partant de la Turquie et de la Grèce (crédits : Le Monde).

Parmi ces celles-ci figurent l’envoi de 400 policiers pour assister la Slovénie, débordée par ces afflux depuis que la Hongrie a érigé un mur anti-migrants à ses frontières avec les Balkans. “Si nous ne prenons pas d’actions immédiates et concrètes sur le terrain dans les jours et les semaines à venir, je pense que l’UE toute entière va commencer à s’effondrer”, avait dénoncé Miro Cerar, le 1er ministre slovène.

Autre mesure, l’enregistrement plus systématique des migrants aux frontières extérieures et des échanges quotidiens d’informations entre Etats voisins. “Une politique consistant à laisser passer des réfugiés sans en informer un pays voisin n’est pas acceptable”, ont notamment déclaré les 13 pays présent lors du mini-sommet de Bruxelles.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéBuzzFrance

Aides Covid : L'influenceur PA7 soupçonné d'avoir détourné plusieurs millions d'euros

À la uneInternationalPolitique

Comment se déroulent les élections législatives en Allemagne ?

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... le pilote de Ash vs Evil Dead disponible sur Netflix

À la uneActualitéSanté

Covid-19 : La France met les bouchées doubles en dons de vaccins

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux