CinémaCulture

On a vu pour vous … Corporate, le film inspiré du drame chez France Télécom

Ayant grandi avec un père dans le monde du management et des ressources humaines, le réalisateur Nicolas Silhol a décidé d’aborder ce sujet pour son premier long-métrage : Corporate. Un film inspiré de la vague de suicides qui s’était produite chez France Télécom. Pour cause de management agressif et des salariés qui craquent. Pression, tension et menaces, faut-il rester corporate ?

Dans le film, Céline Sallette incarne le rôle d’Emilie Tesson, dans le rôle de la chargée des ressources humaines et responsable du secteur financier. C’est elle qui a le rôle de la terrible manageuse qui va exercer une pression psychologique sur les employés, les obligeant à partir de leur propre chef. Ce management de la terreur, utilisé dans bien des entreprises, mène alors à un terrible événement quelques minutes après le lancement du film : un employé se suicide. 

Le réalisateur a fait un choix très intéressant quant au point de vue : c’est celui des salariés. Manipulation, torture de l’esprit, cachotterie, jugement… Sans oublier un patron qui correspond clairement à un parfait salaud totalement irresponsable et imbu de lui-même. Personnage incarné par Lambert Wilson.

Tensions et prise de conscience 

Une fois l’enquête ouverte est Emilie en première ligne, et elle est bien décidée à se sortir de là. On découvre la femme froide, insensible et surtout torturée par les responsabilités de son poste. Pression et ordres à répétition de la part de son supérieur, son environnement de travail l’a fait souffrir. Tout au long du film le spectateur va suivre sa prise de conscience sur les méthodes qu’elle applique et la souffrance qu’elle subit quotidiennement. Elle ne tardera pas à se rendre compte qu’elle n’est pas la seule dans ce cas-là. Nicolas Silhol nous persuade sans aucun souci de la manipulation et de la destruction mentale que subissent ces employés.

Mais il manque une chose au film : un peu plus de piment. Toute l’histoire après ce suicide est un peu plate. On a l’impression de rester en surface, et de ne pas assez entrer dans le côté psychologique de la chose.

Pression des supérieurs, tension entre les employés, manipulation psychologique, le monde du travail cache bien des côtés sombres… Il n’est pas question de les normaliser. Parlez-en, battez-vous, c’est ce que Corporate veut mettre en avant.

À lire aussi : Johnny Hallyday : un biopic en préparation par Olivier Marchal

Related posts
À la uneCinémaCultureSéries Tv

Une série spin-off de The Batman débarque sur HBO Max

À la uneCinémaCulture

L'Académie des César adopte "la parité intégrale" au sein de ses instances dirigeantes

À la uneBrèvesCinéma

La sortie de Halloween Kills repoussée à octobre 2021

À la uneActualitéCinémaMusique

DJ Snake : Son concert sort au cinéma !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux