« 20h30 le samedi », la nouvelle émission culturelle de France 2, revient sur un fait marquant, remis au goût du jour. VL s’est rendu dans les locaux de France Télévisions et a pu y visionner la première émission.

« Raconter la petite histoire dans la grande histoire », c’est le nouveau projet du groupe France Télévisions, qui verra le jour dès ce samedi à 20h30. Présentée par Laurent Delahousse, « 20h30 le samedi » nouvelle émission patrimoniale et culturelle d’une vingtaine de minutes, sera divisée en deux reportages d’environ huit minutes, le tout agrémenté d’un « bonus », c’est à dire, le dévoilement d’un secret, une information que seuls les spécialistes du sujet en question connaissent.  

Nouvel habillage, nouveau décor, l’émission se veut plus proche des gens, avec l’idée d’une caméra « plus humaine » nous explique Laurent Delahousse. La case du samedi soir étant populaire, France Télévisions espère rassembler le plus de téléspectateurs possible, sur des sujets tels que la Pyramide du Louvre, le vol de la Joconde et bien d’autres. Lorsqu’on demande à Laurent Delahousse s’il compte lui aussi participer au projet en plus de le présenter, il nous répond  : « L’émission peut évoluer, mais il faut d’abord lancer le projet et le solidifier » .

Une première émission consacrée à Claude Lelouch

Le premier numéro de « 20h30 le samedi » sera consacré à Claude Lelouch. Dans ce programme, on revient en partie sur son court-métrage « C’était un rendez-vous ». Cette oeuvre très célèbre et impressionnante montre, pendant un peu plus de 8 minutes, une traversée de Paris à grande vitesse, réalisée en un seul plan-séquence filmé depuis l’avant d’une voiture, un matin très tôt d’août 1976. Claude Lelouch en personne l’affirme lui même dans un des deux reportages : « C’est le film dont je suis le plus fier et dont j’ai le plus honte, on montre dans ce film tout ce qu’il ne faut pas faire ». Il nous fait également part, entre autres, d’une petite anecdote qui nous fait sourire concernant son permis de conduire, qu’il se fait subtiliser par un policier mais qui lui rend quelques minutes après.

Extrait photo de l’émission consacrée à Claude Lelouch diffusé prochainement (crédits : Benjamin Decoin)

2019 marque aussi la sortie du dernier film de Claude Lelouch « Nos plus belles années ». Ce long-métrage est la suite de « Un homme et une femme ». Palme d’or du festival de Cannes en 1966, le film, tourné en septembre et octobre 2018 dans plusieurs villes, évoque les retrouvailles entre Anne (Anouk Aimée) et Jean-Luc (Jean Luc Trintignant) 52 ans après une relation amoureuse très intense.

Pendant le visionnage, nous avons accès aux coulisses du tournage. On y voit un Claude Lelouch toujours plein d’entrain, minutieux dans le moindre détail de tournage et n’hésitant pas à faire part de son mécontentement ou de son approbation si une scène est pour lui bien réussie. Il compare le montage final d’un film à une digestion : si l’on mange de bons produit elle se passera bien, si ce n’est pas le cas, elle se passera mal.

Un premier épisode très réussi, on y retrouve tout le charme d’antan des productions de Claude Lelouch, tout en apportant des éléments supplémentaires, à savoir des témoignages et des anecdotes intéressantes du réalisateur, mais aussi des moments inédits, comme l’immersion dans sa salle de montage.

Rendez-vous ce samedi à 20h30 pour le premier numéro de ce nouveau concept.