ActualitéRugbySport

Paris Sevens, la France s’incline dans son premier match face au Japon

sevens

En s’inclinant face au Japon 14 – 17 dès l’entrée du Paris Sevens, les bleus compromettent déjà leur chance de se qualifier en Cup.

Ils commencent de la pire des manières. Alors qu’ils entament la dernière étape du HSBC World Rugby Sevens à Paris, les bleus s’inclinent 14 à 17 dès leur première confrontation… face au Japon. Une contre-performance au vu de leurs derniers résultats de l’équipe. En effet, sur les quatre derniers tournois, la France est arrivée deux fois en demi-finale et autant de fois en finale. En réussissant au passage, l’exploit historique de battre les Néo-zélandais.

Tout avait pourtant bien commencé. Après seulement deux minutes de jeu , la France inscrivait son premier essai grâce à Thibaud Mazzoleni. Converti par Jean-Pascal Baraque, et les bleus mènent 7-0, tout va bien. Mais voilà, ce furent les deux seules minutes où les Français virent le ballon.

Les Japonais qui jouent leur survie dans ce tournoi donnent alors tout ce qu’ils ont. A peine une minute pus tard, les Nippons inscrivent leur premier essai, 7 à 5 à la mi-temps. Si à ce moment-là du match la France est en tête, on la sent en difficulté. Elle n’a pratiquement touché aucun ballon, et pour cause, elle ne gagne pas les renvois.

Le seconde période confirme la tendance. Après à peine un minute, Katsuyuki Sakai inscrit le second essai des Japonais. Les bleus perdent tous les renvois. Ils n’ont donc aucune possession, et l’équation est simple. Pas de ballon, pas de point marqué. De leur côté les Japonais ne se pressent pas. Ils assaillent patiemment et sans relâche la défense française. Quelques minutes plus tard et ils inscrivent leur troisième essai. 7 à 17 pour le Japon.

“On a grillé la seule cartouche qu’on avait”

En fin de partie les bleus reviennent malgré tout au score grâce à un essai du capitaine Jean-Pascal Barraque . 14 à 17, il reste une minute, tout est encore jouable. Mais c’est sans compter sur des Japonais solides en défense. Finalement, c’est une bête faute de main qui anéantira les derniers espoirs français.

Les Bleus n’ont donc plus le droit à l’erreur. S’ils veulent se qualifier en “Cup”, ils devront obligatoirement vaincre d’abord l’Ecosse puis les All Blacks. Si il est conscient de la contre-performance Jonathan Laugel reste cependant confiant : “Je pense qu’on a pris une bonne claque, on a grillé la seule cartouche qu’on avait et va pas falloir se rater sur les prochains. Après la semaine dernière, on a montré qu’on était capable de battre les meilleurs, à commencer par les Néo-zélandais.”

Rendez-vous à 17 heures pour France – Écosse…

Related posts
À la uneActualitéBrèvesNumériqueSociété

Facebook espionnait les utilisateurs IOS à travers la camera

À la uneActualitéBrèvesCinémaCulture

Joker : des scènes enlevées car trop folles

À la uneActualitéCinémaCulture

Le Mans 66, une grande Histoire vitesse grand V

À la uneActualitéBrèvesPop & Geek

À la découverte du Village Esport de Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux