« Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ! », chantait la publicité. Une pénurie menace l’un des produits les plus chéris des Français : le beurre. Sacrilège !

 

Plusieurs raisons : d’abord, la hausse de la demandes en beurre. Au printemps dernier, les professionnels prévoyaient déjà une possible pénurie de beurre. Les pays étrangers raffolent des pâtisseries et viennoiseries françaises, d’où la hausse de la demande. Le prix du beurre à la tonne, lui, a augmenté d’environ quatre à cinq mille euros en un an et demi.

Pour pallier au manque de beurre, certaines boulangeries ont augmenté de quelques centimes le prix de leurs viennoiseries et pâtisseries. Les industriels, eux, remplacent le beurre par de la margarine.

 

Autre raison de cette pénurie, de mauvaises récoltes auprès des producteurs laitiers. Des dérèglements météorologiques en sont la cause. Les récoltes de fourrage pour les vaches laitières ont manqué.

La sortie de cette crise serait prévue pour printemps 2018. Il faudra dorénavant, manger moins de croissants.