À la uneActualitéCultureFranceLittératurePolitiqueSociété

Philippe Bouvard sort son dictionnaire très personnel

Invité de « L’interview vérité » sur Europe 1 ce Jeudi 4 septembre, Philippe Bouvard, l’ex-animateur des « Grosses Têtes » sur RTL, répondait aux questions de Thomas Sotto à l’occasion de la sortie de son dictionnaire humoristique en librairie.

bouvard de a à zDevant le micro bleu, le journaliste est venu présenter Bouvard de A à Z, son livre qui sort aux éditions Flammarion. L’auteur qui signe ici « un exercice de style avec 2000 formules » ne perd rien de sa superbe. Sans hésiter, il tourne en dérision le tremblement de terre Trierweiler qui sévit sur la planète médiatique depuis l’annonce de la sortie de son livre « choc », Merci pour ce moment, mardi 2 septembre. Bouvard s’explique ; ce sont « ses relations amoureuses avec les mots » qui ont motivé l’écriture de ce dictionnaire et non le récit de ses « idylles comme tout le monde », lance-t-il amusé.

Ces formules, construites en abécédaire, résument ce qu’il pense et illustrent son expérience journalistique tout terrain. Une expérience qui, toujours selon les mots du journaliste, s’étend « sur plusieurs décennies ». L’ancien animateur d’RTL, jamais sans un trait d’humour et une bonne dose de second degré, y explore tous ses domaines de prédilection. Ainsi tout et tous y passent : la politique et ses politiciens, les médias, les sujets de société, etc. Jouant sur les double-sens, il vise notamment le Président qu’il souhaiterai voir « partir« . Il défini, par exemple le mot « Hollande » de la manière suivante « 6 mai 2012 la France est devenu un Pays-Bas. »  Autant dire que le journaliste ne se refuse rien, tant qu’il s’agit d’humour.

Philippe Bouvard sur le plateau de RTL. (AFP/PATRICK KOVARIK)

Philippe Bouvard sur le plateau de RTL. (AFP/PATRICK KOVARIK)

Bouvard s’amuse et avoue être parfois « dépassé par la politique (…) tous les jours et parfois plusieurs fois par jour », en réponse à la question de Thomas Sotto sur sa confiance en la politique. Néanmoins il affirme qu’en tant que journaliste « il y a du grain à moudre ».

Le journaliste interrogé sur la définition de « Trierweiler », et sur si elle devait être ajoutée aux autres formules, poursuit : « j’écrirais que c’est la miracle de lourdée ! Une femme qui s’est vengée, on assiste à ce spectacle assez rare et un peu pathétique d’une femme aimée, puis répudiée et qui donne à son ex le coup de grâce ! Ce livre est un coup de grâce ! ». S’il ajoute, cinglant, que le livre de la journaliste n’est « pas de la grande littérature », il affirme qu’il lira le livre, Merci pour ce moment, tiré à plus de 200.000 exemplaires.

Enfin, si l’invité d’Europe 1 n’en dit pas long sur son successeur devant le micro rouge d’RTL, Laurent Ruquier, il ne perd pas son temps avec la sortie du dictionnaire non-officiel de la rentrée 2014.


Bouvard : « Si je le voyais, je demanderais à… par Europe1fr

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinéma

Halloween Ends : Michael Myers et Laurie Strode de retour dans une ultime bande-annonce

À la uneMédias

Star Academy : c'est pour quand le retour de l'émission ?

ActualitéPop & Geek

5 choses à savoir sur le jeu The Last Of Us

À la uneInternationalSportSports d'hiver

C'est qui Hilaree Nelson, cette icône de l'alpinisme portée disparue dans l'Himalaya ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux