À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : et si Vanessa Kepler se cachait derrière « l’affaire des harceleurs » ?

Alors que l’arche sur les harceleurs se termine, l’impression de manque se fait ressentir : et si Vanessa Kepler était au dessus de Maître Izard ?

Une conclusion un peu rapide ?

A l’issue d’une longue enquête reliée à l’effondrement du quartier du Mistral, nous avons découvert qu’une avocate, Maître Izard, s’était transformée en justicière et éliminait des harceleurs. Par peur d’être arrêtée, elle avait fini par se suicider devant l’hôpital où sa victime Anaïs Delpierre, était soignée. Mais pour tout fan de la série, cette conclusion paraît un peu brutale, rapide, expédiée. Même Boher (Stéphane Hénon) semblait étonné par ce suicide qui survient à point nommé.

Interrogé par nos confrères d’Allo Ciné il y a quelques jours, Stéphane Hénon semblait dire que l’enquête allait « durer dans le temps« , sous-entendu que ce qu’on a vu pourrait bien ne pas être « la fin ». Il avait même ajouté que « “les téléspectateurs vont être surpris”. Et donc ce serait une avocate aperçue 3 fois dans la série qui devrait nous surprendre ? On a du mal à y croire et nos confrères semblaient eux aussi croire à une enquête sur le long terme.

A écouter aussi : Retour de Betty, mort d’Abdel, … : tout sur le retour de Plus belle la vie / Romane Jolly et Matthieu Lemeunier | La loi des séries #778 | VL Média (vl-media.fr)

Vanessa Kepler, la grande méchante de la série ?

Si les séries quotidiennes semblent plus adeptes des arches uniques, il arrive qu’elles aient recours à des histoires à tiroirs. Notamment Plus belle la vie qui par le passé avait utilisé ce stratagème notamment avec L’enchanteur ou Jacob. Si c’était le cas pour cette intrigue, il faudrait que le ou la vrai(e) coupable soit quelqu’un que l’on connaisse un peu plus que Maître Izard. Mais pourquoi pensons-nous à Vanessa Kepler (Agathe de la Boulaye) ?

Si nous savons que sa fille Ophélie a été victime de harcèlement par Anaïs Delpierre, nous savons aussi qu’elle même l’a été dans son adolescence par Blanche Marci et ses copines du collège. Or étonnamment, cette histoire n’a pas été abordée du tout alors que c’était justement l’intrigue centrale. Elle le fut un peu avant quand Blanche et elle se sont affrontées pour le local, mais jamais pendant. Et le moins que l’on puisse dire c’est que quand elle en parlait, Vanessa Kepler était très nerveuse.

De plus, il y a aussi tout un pan de son histoire que l’on n’a que très peu développée comme le passé de sa grand-mère. Elle a même brûlé le journal que Blanche avait retrouvé. L’évocation du passé de prostituée de sa grand-mère avait largement éprouvé la businesswoman. Or dans les histoires de tueurs en série, la figure paternelle ou maternelle « perturbée » peut entraîner des années plus tard le passage à l’acte. Là aussi, on a la sensation que tout n’a pas été dit, que tout n’a été au bout. Comme pour mieux en garder par la suite … ??

A lire aussi : Plus belle la vie : nouveaux quartiers, nouveaux enjeux pour une vie encore plus belle ? | VL Média (vl-media.fr)

Refaire de l’un des personnages la figure de grand méchant de la série était déjà une très bonne idée dans l’état actuel du personnage. Mais si elle est en plus une figure encore plus noire, ça ne peut que nous intéresser dans les semaines à venir …

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneMédiasPeople

Bardella chez Hanouna : qui est la journaliste people Mimi Marchand ?

À la uneMédias

5 dates clés dans la carrière de Nonce Paolini (1949-2024)

À la uneSéries Tv

Mercato et La recrue : pas de saison 2 pour les nouveautés de TF1

À la uneFranceSociété

L'abbé Pierre accusé d'agressions sexuelles ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux