Covid19: Conférence de presse d’Edouard Philippe sur la stratégie contre le Covid19. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéFrancePolitique

La présidentielle en portraits : Jacques Cheminade

C’est le doyen des candidats. Pour la troisième fois, Jacques Cheminade, fondateur et dirigeant du parti Solidarité et Progrès, brigue la présidence de la République. En 1995 et 2012, il n’avait pas recueilli plus d’1% des votes.

Le parcours de Jacques Cheminade a tout de celui du haut fonctionnaire classique. Né en 1941 en Argentine, il arrive en France à 18 an où il sera diplômé d’HEC (1963) puis de l’ENA (1969). Un temps haut fonctionnaire au Ministère de l’Economie, il quitte l’administration dès 1981.

Un parti controversé

La même année, il devient secrétaire général du Parti Ouvrier Européen (POE) et présente sa candidature à l’élection présidentielle. Candidature annulée faute de parrainages.

En 1995, sa candidature, bien que validée, est entachée du rejet de ses comptes de campagne par le Conseil Constitutionnel. En 1996, il fonde le parti Solidarité et Progrès qui est depuis, largement controversé. À l’international, il est rallié au Mouvement LaRouche, du nom de l’homme politique américain Lyndon LaRouche, largement critiqué pour ses positions négationnistes et conspirationnistes.

M. Cheminade lui-même a souvent créé la polémique par ses propos.

En 2005, le rapport au Premier Ministre de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires écrivait au sujet de Solidarité et Progrès : « Les étudiants constituent une cible privilégiée pour ce parti qui, sous l’apparence d’une idéologie politique « anti-Bush » et avec une image alternative aux mouvements politiques constitués, joue sur la fibre engagée et idéaliste des étudiants. »

En 2012, dans différents médias il déclare que « la politique d’Obama (…) c’est une politique de Wall street. Et ce sont ces mêmes milieux de Wall street qui ont mis, avec le grand-père de Bush, le pied d’Hitler à l’étrier en Allemagne, qui l’ont financé. Donc, on retrouve cette même tendance. » Ou encore, qu’« il y a le trafic de drogue » parmi les ressources de la reine d’Angleterre.

Ses prises de position notables

Son slogan est clair : ” Se libérer de l’occupation financière”. Jacques Cheminade envisage ainsi une sortie de l’UE et de l’euro ainsi que la négociation d’un nouveau Bretton Woods.

Son ambition la plus connue du grand public est celle de la conquête spatiale. Au delà de l’exploration de l’univers, Jacques Cheminade entend exploiter les ressources de l’univers. Installer des centres industriels et scientifiques sur la Lune ou encore, “établir des villes habitables” sur Mars.

 

Le candidat milite également pour une sortie de l’OTAN et le développement du nucléaire de 4ème génération.

Jacques Cheminade prévoit également beaucoup de changements concernant les jeunes. Parmi eux, l’introduction du droit de vote à 16 ans, l’interdiction des jeux vidéos violents ou encore l’introduction de brouilleur d’ondes téléphoniques dans les classes.

“La chasse aux Pokémons est l’expression à la fois ridicule et dramatique de l’état mental de notre société.”

Certaines propositions plus farfelues dont il sait qu’elles ont contribué à sa notoriété, sont maintenues au programme du candidat. On note la généralisation du chant en chorale ou l’interdiction du jeu “Pokemon GO”.

 

À lire aussi : La présidentielle en portraits : Philippe Poutou

 

Crédits photo à la Une : AFP / Joël Saget

Related posts
À la uneBeautéBeauté-femme

Confinement : 3 gestes à adopter pour prendre soin de sa peau

À la uneActualitéLittérature

Confinement : Des e-books gratuits en téléchargement

À la uneFranceMédiasSport

Interview – Christophe Licata ( Danse avec les stars)

À la uneBeautéBeauté-homme

3 règles à suivre pour avoir une belle barbe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux