À la uneMédias

Pride : Disney+ dévoile la date de la sortie de sa nouvelle série documentaire

Le 25 Juin sera dévoilée, en exclusivité sur Disney+, une série documentaire décrivant la lutte de la communauté LGBTQI+ aux Etats-Unis : Pride. De 1950 à 2000, c’est la période étudiée par 7 différents réalisateurs, qui dressent cette série sous la forme de 6 épisodes, chacun associés à une décennie.

Des évolutions, décennies par décennies

La série retrace des évènements majeurs et fondamentaux dans l’histoire de la communauté. Ce retour en arrière débute par l’épisode « Les années 50 : Les gens faisaient la fête ». La réalisateur Tom Kalin rappelle les persécutions subies par les homosexuels durant l’ère du Maccarthisme, et cautionnée par le gouvernement. L’épisode deux de Pride, réalisé par Andrew Ahn, se penche sur les années 60, lorsque le mot « protestation » est mis en pratique, par le biais de grands acteurs de certaines communautés minoritaires. Il témoigne des premières avancés pour la lutte en faveur de l’égalité des droits.

« Les années 1970 : les prémices de la lutte » est le troisième épisode de Pride, réalisé par Cheryl Dunye. Il montre, par le biais d’images d’archives, de témoignages et d’interviews, l’expansion à l’échelle nationale d’une communauté engagée. On y retrouve la première Gay Pride, ainsi que la montée en puissance du mouvement féministe. L’épisode 4, témoignage des années 80. Il met en lumière la ville de New York, la révolution sexuelle, ainsi que l’ascension du Gay libération Front, tout en passant par l’épidémie du sida, dévastateur au sein de la communauté. Il est réalisé par Anthony Caronna et Alex Smith.

L’épisode 5 traite des guerres culturelles, propulsé dans un grand nombre de domaines d’arts. Les années 1990 devaient être une nouvelle ère, par le biais de l’élection de Bill Clinton, ce ne fut malheureusement pas la cas. Yance Ford est le réalisateur de cette épisode. Le dernier épisode de Pride évoque les années 2000, et la mise en lumière des LGBTQ+. Cette période offre une plus grande visibilité, de par l’acceptation médiatique du mouvement. C’est enfin, une place que la communauté trouve au sein de la société, Ro Haber

Un combat loin d’être terminé

Pride est la preuve d’un combat de plusieurs décennies, où tout une communauté a du d’abord se contraindre et subir, pour avec le temps et les révoltes, trouver une place au sein de la société. On remarque l’évolution au fil des décennies, de la prise de conscience du monde entier. Cette série revendique l’égalité entre les êtres humains, et ce combat est encore loin d’être terminée.

À lire aussi : « Week-end Family » : Eric Judor sera la star de la nouvelle série de Disney +

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Candidats, nominations, invités : tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle Star Academy

À la uneInternational

Une société chinoise nomme un robot comme PDG

À la unePop & Geek

Fortnite : Aya Nakamura dans un show interactif ? 

À la uneCinéma

Est ce qu’il y aura un reboot d’American Pie ? 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux