À la uneActualitéFrancePolitique

Primaire de la droite : les ralliements des autres candidats

Le raz-de-marée de François Fillon au premier tour de la gauche ne s’arrête pas à son score excellent…

L’ancien premier ministre, qui affrontera Alain Juppé au second tour, obtient aussi la plupart des ralliements de ses adversaires du premier tour. Le rassemblement des autres candidats autour de Fillon fragilise davantage le maire de Bordeaux, qui semble maintenant avoir peu de chances face à son adversaire…

A lire aussi : Portrait de F. Fillon

  • Fillon, le vrai rassemblement ?

Le ralliement de Nicolas Sarkozy est sans doute le plus important pour François Fillon, du point de vue numérique et symbolique. En effet, l’électorat sarkozyste a représenté environ 20% des préférences lors du premier tour. « J’ai beaucoup d’estime pour Alain Juppé », a dit l’ancien chef de l’Etat, « mais les choix politiques de François Fillon me sont plus proches ». De plus, il s’agit d’un soutien extrêmement important du point de vue symbolique : l’ancien président de la République soutient celui qu’il avait longuement humilié durant son quinquennat… « Quels que soient mes désaccords passés avec lui, [il] me parait avoir le mieux compris les défis qui se présentent à la France », a-t-il affirmé en admettant sa défaite.

fillon-d

Bruno Le Maire a également choisi d’inviter ses sympathisants à voter pour Fillon au second tour. Le candidat du « renouveau » a déclaré son soutien à l’ancien premier ministre, qui lui a longtemps disputé la troisième place dans les sondages. Le Maire avait pourtant déclaré il y a quelques mois : « que les choses soient claires, pas de ralliement à personne, liberté totale »…

A lire aussi : Primaire de la droite : Juppé et Fillon sortent vainqueurs du premier tour

  • NKM, le seul soutien de taille pour Alain Juppé

NKM est la seule à avoir déclaré son ralliement à Alain Juppé : la candidate a déclaré que le maire de Bordeaux « défend ses idées ». Le soutien de la seule femme de la primaire était attendu par Juppé, qui a aidé NKM à obtenir les parrainages nécessaires pour se présenter au scrutin.

nathkm

Lors de son discours après l’annonce des résultats, le maire de Bordeaux s’est dit « heureux de pouvoir mener tous ces combats avec NKM, que je remercie de son soutien et de son courage ».

Kosciusko-Morizet est arrivée quatrième, devant Bruno Le Maire. Cependant, avec son 2,6% elle ne semblerait pas constituer un soutien suffisamment important pour permettre à Juppé de récupérer son avantage sur son adversaire…

A lire aussi : Portrait d’A. Juppé

  • Les deux derniers du scrutin semblent encore indécis…

Jean-Frédéric Poisson, arrivé avant dernier avec 1,5% de voix, n’a pas indiqué sa préférence pour le second tour. Le candidat du parti chrétien-démocrate, qui s’est déclaré déçu par le résultat de la primaire, souhaite tout de même profiter de « la notoriété acquise pendant cette primaire » pour continuer son aventure politique. Poisson pourrait se rallier à Fillon, avec qui il partage l’opposition au mariage pour tous et, en particulier, à la filiation.

jf-cope

Jean-François Copé, bon dernier du scrutin avec seulement 0,3% des préférences, devrait annoncer son ralliement à un deux candidats gagnants lundi aux alentours de 18 heures. Le député-maire de Meaux avait affirmé, peu après l’annonce des résultats, « demain je réunirai mes amis et je prendrai ma décision pour le second tour ». Malgré la déception pour son score extrêmement faible, un ralliement de l’ancien président de l’UMP à Juppé semble le scénario plus probable.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéSport

Moto GP : Franco Morbidelli sur la Yamaha officielle dès ce weekend

À la uneSéries Tv

Emmanuelle Bercot, Agnès Jaoui ou Arnaud Desplechin rejoignent la saison 2 d'En thérapie

À la uneActualitéFrance

L'Australie rompt un contrat de 56 milliards d'euros avec la France

À la uneActualitéFranceMédias

Vivendi annonce une OPA pour absorber Lagardère

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux