À la uneActualitéPolitique

Quand la politique s’invite au salon international de l’agriculture

Depuis Jacques Chirac, le salon international de l’agriculture a gagné une profondeur politique. Ce salon est aujourd’hui un levier utilisé par ses successeurs dans le but de se rapprocher du monde paysan.

Chirac où l’homme qui a fait du SIA une institution

Le 5 juillet 1972, Jacques Chirac est nommé ministre de l’agriculture. Dès lors il ne manqua aucune édition du SIA, sauf en 1979, jusqu’à son retrait de la vie publique en 2011.

Cet homme originaire de la Corrèze connait le monde paysan et ses coutumes. Il restait toujours des heures sur le salon à manger des produits locaux et à parler avec les agriculteurs et les producteurs. Son début en tant que ministre de l’agriculture a également joué. Il était apprécié des ruraux ce qui lui a permis d’avoir une certaine forme de soutien politique. Le Président a même créé une règle tacite pour ses successeurs, celle d’être toujours présent à l’ouverture du SIA.

Bain de foule de Chirac lors d’un SIA

Son dernier salon en tant que Président de la République a été celui de 2007 et il a continué d’y aller pendant 4 ans encore sans obligation. C’était un amoureux du terroir Français. Pour les successeurs de Chirac, ce n’est pas la même affaire.

Sarkozy : un Président populaire mais éloigné des agriculteurs

L’année 2008 marquait la première année du Président Nicolas Sarkozy au salon. Bien que très populaire chez les agriculteurs, (87% avait une bonne opinion après les élections selon IFOP) cette année est marquée par un couac. Un homme présent sur le SIA refuse de lui serrer la main. Le ton monte alors entre les deux. Le Président sortira son tristement célèbre : “casse-toi alors pauvre con, va”.

C’est en 2010 que Sarkozy comme un second impair, il ne vient que le weekend de clôture de l’événement. Cela explique peut-être sa popularité de 32% auprès des agriculteurs cette année là.

Un internaute ironise sur l’amour du Président porté au monde agricole

Pour se rattraper en 2011, il adopta un style à la Chirac. D’habitude ses visites équivalaient à la durée d’un film, cette année-là il resta 4 heure. Lui qui d’habitude ne mangeait rien, il a goûté les produits tout en parlant avec les exploitants agricoles. Dans un contexte d’élection à venir, c’est plus une manœuvre politique qu’un soudain intérêt pour le monde paysan.

Si Nicolas Sarkozy est revenu vers les agriculteurs et a corrigé son image, il n’existe pas de réelle empathie entre les deux parties

Jérome Fourquet (Politologue)

Hollande : un Président normal et impopulaire

Un record est établi par François Hollande. En 2012, il fait sa première année au SIA en tant que Président. Grâce à ses 12 heures de présence sur le site, il détient le plus grand temps passé sur le salon en battant le record de Dominique de Villepin. Les années suivantes se déroulent sans événements marquant avant 2016. Cette année, le Président est arrivé sous les hués des agriculteurs. Certains ont même essayé de lui lancer du crottin sans réussite.

C’est donc un bilan nuancé pour le Président “normal”. D’un côté il n’y a en majorité pas eu d’altercations majeures durant les salons. Cependant, sa très faible popularité de fin de mandat et des politiques agricoles critiquées lui ont valu un dernier salon en tant que Président désastreux. Alors que de l’autre côté son jeune ministre de l’économie, Emmanuel Macron, recevait également quelques critiques mais surtout beaucoup de compliments.

Macron : un retour de l’esprit Chirac au SIA

En 2017, Emmanuel Macron est en marche pour la Présidentiel. Il est alors au coude à coude avec François Fillon pour la Présidence. Les deux se retrouvent sur le salon. Malgré une annulation dans le matin-même de Fillon, il était bien présent. Le candidat Macron reçu un œuf sur la tête cette année la. Il qualifia l’acte de “folklorique” et ne s’en formalisa pas.

Il est élu Président de la république et fait son premier salon en tant que tel en 2018. Désireux de marquer, il bat le record de François Hollande et reste 12 heures 30 sur le salon. Record qu’il battit l’année d’après en 2019. Année durant laquelle il resta 14 heures affirmant ainsi son intérêt pour le salon. Contrairement à Sarkozy, il a une manière très “Chiraquienne” d’aborder le SIA.

Résultat de recherche d'images pour "Macron salon de l'agriculture nourriture"
Le Président Emmanuel Macron se montrant proche des animaux – Crédits : SIPA

A partir du 22 février s’ouvre la session de 2020. Une année de plus où l’on peut constater le pouvoir politique ne fait que se servir du salon international de l’agriculture. En climat troublé avec les agriculteurs, il est indispensable pour un Président ou un politique de faire bonne figure durant le salon. Le SIA est finalement un vecteur de paix entre les politiques et les exploitants agricoles.

A voir dans le même thème : Salon de l’agriculture : Quand la vache devient égérie et Salon de l’agriculture : Initiation aux métiers agricoles
About author

Directeur de la rédaction VL Media
Related posts
À la uneActualitéCultureFranceMusique

L'icone de la chanson française Juliette Gréco est morte

À la uneActualitéInternational

La Marque Uncle Ben's change de nom et de logo après Black Lives Matter

À la uneActualitéFaits DiversFrance

Un matelas avec 13 ADN inconnus pourrait relier Michel Fourniret à plusieurs affaires non élucidées

À la uneActualitéFranceSport

Les 5 plus grandes affaires de dopage dans le cyclisme

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux