À la uneActualitéCultureInternational

Ramadan interdit en Chine

Plus de 8,5 millions de personnes en Chine n’auront guère le choix que de pratiquer leur jeûne en douce. Le gouvernement chinois dissuade ses citoyens musulmans de pratiquer le Ramadan. Des messages d’avertissements ont été lancés sur les sites étatiques et les magasins sont contraints de continuer à vendre leurs produits alimentaires dans les quartiers à forte concentration musulmane.

A Xianjing, une région du Nord-Ouest, 8,5 millions de Ouïghours (ethnie turque-musulmane), vont devoir s’abstenir de pratiquer leur coutumes religieuses. La Chine a averti la communauté musulmane sur plusieurs sites internet et ces mesures visent en particulier les établissements publics. “Les responsables locaux, les fonctionnaires et les jeunes salariés ne doivent pas participer aux activités religieuses du mois sacré” a relayé Radio France Internationale directement des sites gouvernementaux. En clair, les musulmans sont interdits de pratiquer leur culte par la prière, le jeûne ou encore le simple fait d’aller à la mosquée. Certaines sont d’ailleurs placées sous la surveillance des forces de l’ordre afin de s’assurer que personne ne les fréquentent.chine-musulmans

L’école première cible de cette vague anti-ramadan

La première cible ? L’école. “Aucun professeur ne doit participer à des activités religieuses,inspirer des pensées religieuses aux élèves ou contraindre ces derniers à pratiquer des activités religieuses“, peut-on lire dans les mises en garde publiées. Déjà l’année dernière, des élèves musulmans s’étaient plaints que leurs professeurs les avaient forcé à manger pendant la pause déjeuner. Les parents, spécialement ceux qui vivent dans des zones à forte concentration musulmane, ont eux aussi reçu quelques avertissements. Le gouvernement chinois les somme de ne pas inciter leurs enfants à jeûner.

Magasins ouverts sous peine de fermeture

N’en déplaise aux commerçants, les restaurants doivent impérativement rester ouvert dans les quartiers où les musulmans sont nombreux à y vivre. Alcool et cigarettes seront vendus dans les magasins pendant tout le mois sacré sous peine de fermeture définitive. Le début de la psychose chinoise semble prendre racine dans l’attaque terroriste qui a éclaté au début du ramadan dernier dans un magasin de légumes. Ces assauts ont tué 43 personnes au total et encore plus de blessés. D’autres éclatements d’extrémistes ont bouleversé la Chine depuis l’année dernière comme celles qui ont eu lieu dans une gare ferroviaire à Urumqui. Depuis, Pékin exerce une politique fortement répressive à l’encontre de la culture et de la religion des Ouïghours. Dans la ville de Karamay par exemple, les hommes portant de trop longues barbes ou encore les femmes voilées étaient bannis des bus, le temps d’un événement sportif local.

musulmans-chinois

De nombreuses religions ont toujours cohabité au sein de ce pays laïc. Il semblerait que le fossé existant entre prosélytisme et liberté de culte n’ait pas été bien saisi par le gouvernement chinois.

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneActualitéInternational

    Amazon se lance dans la coiffure

    À la uneFemmesSexe

    Le point G : mythe ou réalité ?

    À la uneActualitéFaits DiversInternational

    La Réunion : deux randonneurs meurent en escaladant le Piton de la Fournaise

    À la uneCultureInternational

    Le biopic sur le créateur des Muppets est en développement

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux