À la uneActualitéSport

Rencontre du Mois : Une danseuse des plus charmantes !

Estelle Roux

Comme on ne change pas les bonnes habitudes, retour tant attendu de la rubrique hebdomadaire de la Rencontre du Mois. Après s’être intéressé à la gymnastique le mois dernier, on reste dans le domaine artistique avec de la danse et plus particulièrement les danses classiques et jazz. Que celui qui pense que la danse n’est pas un sport se ravise : il se trompe totalement. Et ce n’est pas Estelle Roux qui nous dira le contraire. Danseuse depuis maintenant 12 ans, notre jeune bachelière en TMD (Technique de la Musique et de la Danse) nous a consacré un moment pour nous parler de son sport. A bientôt 18 ans, Estelle baigne dans la danse depuis son plus jeune âge. Et vous allez voir que même si elle est dans ce domaine depuis très longtemps, ce n’est ni l’envie, ni l’ambition, ni la motivation qui menacent de tarir. Portrait d’un club, d’un sport, d’une danseuse.

Frontignanaise, Estelle a commencé dans des clubs indépendants tels Bab’ Danse ou Vie Ta Danse. Depuis maintenant 3 ans, elle évolue au Conservatoire de Montpellier. Il est donc important de savoir qu’un Conservatoire ne fonctionne pas comme un club. Ici au nombre d’environ 200, on ne parle pas de licenciés mais d’inscrits. L’accès à ces formations se fait par le biais d’un concours ou autrement dit d’une audition. Chaque année, pour valider son cycle et passer en classes supérieures, des examens sont imposés aux danseurs et danseuses. Différence aussi d’un Conservatoire, les matières enseignées en plus de la danse. On y retrouve entre autre de l’histoire de la danse, de l’anatomie du corps humain ou encore de la formation musicale. Comme nous le confie Estelle, « le Conservatoire, c’est un ton au-dessus ! ». Travailler constamment et sans relâche, voilà le leitmotiv de cette institution. Notons qu’Estelle y est titulaire d’un CEC, Certificat d’Etudes Chorégraphiques. Alors le Conservatoire de Montpellier est tout de même régionalement reconnu. Même si son importance nationale n’est au final que trop peu évidente, la formation de champions, de grand(e)s danseurs(ses) est une habitude. Dans un sourire, Estelle nous explique que c’est comme un cru de vin, ça dépend des années car certaines générations sont plus talentueuses que d’autres.

Alors au sein de ce Conservatoire, notre blonde-vénitienne pratique la danse classique et le jazz. Pour le premier style, elle préconise rigueur, sensibilité, beauté et grâce. Quant au deuxième, les atouts seraient plutôt le swing, l’énergie, la coordination et l’aura entraînante ! Au final, elle nous parle d’un sport complet (même si cela dépend du style de danse), où il faut quoi qu’il arrive de la rigueur, de la prestance, de la motivation (envie) et d’importantes capacités physiques. Une prestation scénique doit répondre à trois critères indispensables : l’artistique (ce que la personne dégage), la technique (la capacité à reproduire exactement les mouvements), et la musicalité (la capacité à « être sur le temps »). Le coach choisit lui-même la chorégraphie dans un Conservatoire. Les danseurs et danseuses peuvent évoluer en solo pour des prestations de 1 à 2 minutes, ou en groupe pour jusqu’à 3 minutes de prestations (au minimum 1 minute). Le groupe va de 2 à 12 protagonistes, mais Estelle nous confie que plus on est nombreux et plus c’est difficile. La chorégraphie terminée, les juges attribuent une note sur 20, en fonction des critères cités précédemment. Lors des concours régionaux, une note de 16 et plus permet un accès aux concours nationaux. Pour conclure, nous avons demandé à notre danseuse de nous donner 3 choses que la danse permet. Ce à quoi elle nous a répondu que la danse permet de se libérer en exprimant énormément de choses par le biais d’un langage corporel ; de se dépasser totalement autant physiquement que mentalement au niveau de la recherche et du travail sur soi ; et enfin c’est un sport qui habite pleinement le pratiquant qui se doit de faire passer des émotions.

On termine donc avec les quelques titres de notre belle Estelle, puis par ses objectifs, précis vous le verrez. Au mot « palmarès », Miss Roux n’a pu cacher un sourire de satisfaction. Fièrement et à juste titre d’ailleurs, elle nous explique qu’elle collectionne médailles et trophées depuis douze ans. Triple championne régionale en solo dont une fois à l’unanimité, deux fois championne régionale en groupe, seconde aux championnats de France, et médaille d’or au concours international de Montpellier : de quoi faire pâlir certains et certaines de ses détraqueurs. Mais malgré cette belle liste de prix, Estelle ne compte pas s’arrêter là pour se reposer sur ses lauriers. Comme elle nous l’explique, elle veut « laisser véritablement une trace dans la danse » ! Partie pour Paris et l’Académie Internationale de Danse (AID) ce qu’elle cherche c’est une reconnaissance en tant que danseuse. Elle voudrait imposer un style particulier, son style, pour vraiment rester dans la danse. Ses études et ses efforts la mèneront sûrement à ses objectifs : 10 à 15 ans de danse professionnelle (troupes etc…), puis créer une école à son nom. Des projets qui semblent difficiles et hauts, mais on pourrait rappeler que si on vise la lune, au pire on touche toujours une étoile.

Avant de passer au traditionnel questionnaire rituel, le Petit Journaliste remercie notre charmante danseuse pour sa gentillesse et sa disponibilité. En espérant que vous regarderez la danse d’un autre œil à présent !

Victor Chopinet.

Questionnaire Rituel.

Un Sportif : Emilie Le Pennec, car malgré son très jeune âge, elle avait au moment de ses triomphe une motivation et un talent impressionnants !

Un Sport : Deux plutôt, la gym et le foot. Deux sports que j’affectionne particulièrement.

Un Plat : Les pâtes à la carbonara de mon frère, un régal !

Une Musique : « Haleluja » de Kate Vogel, elle me rappelle beaucoup de choses…

Une Voiture : Une Ferrari California Rose ! Trop waouh !

Un Film : Jeux d’Enfants, avec Guillaume Canet et Marion Cotillard, simplement magnifique !

Une Personnalité : Claire Keim. Je la trouve douce, jolie et gentille !

Un Mec : Zac Effron, se passe de commentaires… !

Un Kiff : Faire les magasins ! Cela me détend trop.

Une Personne qui a compté pour toi : Mes parents et mon frère, ils ont toujours été derrière moi !

Une Phrase : « Quand on veut on peut ! ». Pas original mais une vraie philosophie de vie.

Un Cris de guerre : Allé Estelle, Allé !!!

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéInternational

Prix Pulitzer : Une récompense spéciale pour la jeune femme qui a filmé le meurtre de Georges Floyd

À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

À la uneActualité

Invalides : Quelle était cette fête géante et clandestine ?

À la uneFootSport

Euro 2020 : l'Italie bat facilement la Turquie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux