À la uneFranceMédias

Bernard Tapie invité du JT de TF1 : «Je n’avais rien fait pour mériter ça»

Ce lundi 26 avril, Bernard Tapie était l’invité de Gilles Bouleau au 20h de TF1. L’homme d’affaires s’est exprimé brièvement sur son cambriolage. Puis il a enchaîné avec ses nombreux combats dont le cancer et la vaccination. 

Dans la nuit du 3 au 4 avril dernier, Bernard Tapie et sa femme Dominique ont été victimes d’un cambriolage particulièrement violent dans leur maison de campagne à 50 km de Paris. Après rappel des faits, le journaliste , lors de l’interview, lui demande quel souvenir il en garde. « La seule façon d’arriver à passer au-dessus de cet événement c’est de ne pas en faire un souvenir » affirme Bernard Tapie avant de clôturer prématurément le sujet. Il explique que sa femme suit un traitement car elle revit la scène chaque nuit. Sachant qu’elle regarde l’émission, il ne préfère pas en parler. Gilles Bouleau lui demande malgré tout s’il avait été surpris par cette violence. Avec un ton d’incompréhension, il répond « Je n’avais rien fait pour mériter ça ». Il affirme que les cambrioleurs exprimaient une haine forte dans leurs discours, « On sentait qu’on était quelqu’un à abattre ».

Le combat d’une vie

Le journaliste, ne le sentant pas à l’aise, changea de sujet et aborda celui du plus grand combat de l’homme d’affaires, le cancer. Longtemps appelé « la maladie longue », Bernard Tapie veut aider les malades à avoir du courage et à se battre. « Il ne faut pas se vanter d’avoir du courage, il faut avoir honte de ne pas en avoir » lui-même atteint d’un double cancer, il avoue que le courage est la clé de la guérison. Il assure que la science va à une vitesse incroyable et que quelqu’un étant diagnostiqué d’un cancer mortel à court terme doit garder espoir en la science. 

La vaccination, une priorité

Son deuxième combat est plus récent, celui de la vaccination. Bernard Tapie assure avoir du mal à comprendre les gens qui font la balance entre les risques infimes et les bénéfices énormes. Il met en évidence le fait que la Covid-19 n’est pas comme d’autres maladies. « Si tu ne te vaccines pas parce que tu ne veux pas et que tu crèves, d’accord! Mais dans le cas du Covid-19, tu tues aussi les autres » soufflait-il à Gilles Bouleau. Pour lui, ce n’est pas un combat pour soi, mais un combat d’équipe.

Le présentateur clôture l’interview en lui posant une question très directe : « Qu’est ce que vous voudriez qu’on dise de vous, le jour … où vous ne serez plus là? ». Ceux à quoi Bernard Tapie a répondu encore plus directement « Je m’en fous complètement, mais complètement ».

À lire aussi : Tribune de militaires dans « Valeurs actuelles » : la polémique

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

5 séries à voir ou revoir si vous aimez Agatha Christie

À la uneFranceMode

5 dates clés dans la carrière de Thierry Mugler

À la uneActualitéInternational

Comprendre la situation en Ukraine en 5 minutes

À la uneSéries Tv

How I met your father sur Disney+ le 9 mars

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux