À la uneActualitéCultureNon classé

Riccardo Tisci pour Givenchy : « l’amour dure (encore) 3 ans »

Numéro 1 du luxe, LVMH a vu ses ventes augmenter de 19% en 2012. Maison phare du groupe, Givenchy peut se rassurer du maintien de son directeur artistique Riccardo Tisci, qui vient juste de signer pour 3 années supplémentaires, soit l’occasion pour nous de revenir sur ses 3 dernières années à la tête de la maison. [divide]

Audrey Hepburn & Hubert de Givenchy, 1953Officiant dans la maison depuis 2005, Riccardo Tisci est l’une de ces figures fortes de la mode qui ont su s’imprégner de l’héritage d’une maison historique tout en y imposant un style virulent et personnel. Fondée en 1952 par les frères Hubert et Jean-Claude Taffin de Givenchy, marquis de son titre, la maison de couture et de haute-couture devient brillamment l’un des joyaux de la culture parisienne, et la coqueluche des stars de cinéma, comme Audrey Hepburn qui en fera son costumier, ou encore Marlene Dietrich, Greta Garbo, Jeanne Moreau…

La maison se diversifiant dans la parfumerie, le prêt-à-porter masculin et les accessoires, rachetée par le géant du luxe LVMH en 1987, elle accueille en son sein de jeunes créateurs qui deviendront des monstres sacrés (et déchus) du milieu de la mode, à l’instar de John Galliano en janvier 1996 ou encore Alexander McQueen en octobre de la même année. Mais c’est incontestablement l’arrivée de l’italien Riccardo Tisci en 2005 qui propulse la marque, et lui donne sa nouvelle identité.

Entre un style gothique et une certaine réminiscence gypsy, les créations de la maison Givenchy sont implacablement luxueuses. Le noir vient constamment contraster le blanc, dualisme des lignes cher à Tisci, auquel se sont ajoutées des touches de rouge, de brun, et de violet. Les collections Givenchy brillent de mélancolie, et le directeur artistique de justifier dans une interview réalisée par Cathy Horyn pour le New York Times en 2007 :

Ma façon de m’exprimer est très mélancolique. Les gens me considèrent comme un créateur Gothique – je ne pense pas que je suis. J’aime le noir, j’aime le blanc. Jamais ce qui est au milieu.

L’enjeu était donc de taille pour R. Tisci, remixer le talent grandiose et les lumières glamour de Monsieur de Givenchy avec l’obscurité d’un style edgy et pointu de Tisci. D’ailleurs, force est de constater le succès des sweats aux motifs (un requin, un rottweiler, une panthère, la sainte vierge, des étoiles…), qui vient lancer il y a quelques années la mode du street-luxe, tendance aujourd’hui très largement relayé chez Kenzo, Isabel Marant, Chanel.

fall 2011fall 2012

La maison atteste en outre d’une folle modernité à travers ses campagnes de publicité. S’emparant des stars, et en particulier celles de l’industrie musicale, la marque a fait poser des pointures telles que Justin Timberlake, ou encore Liv Tyler (fille du leader du groupe Aerosmith, accessoirement chanteuse), avant d’atteindre la consécration visuelle en habillant Madonna lors du half-time show du Superbowl américain l’année dernière (autre chose que Beyoncé en Rubin Singer…). Les bandes-son des derniers spots commerciaux de la marque ont enfin été rythmées par l’aura du dj français le plus sexy et trendy, Gesaffelstein, dont la personnalité dark et extrêmement pédante colle parfaitement avec Givenchy.

More-givenchy-promotional-ads-justin-timberlake-7919293-632-474Givenchy Liv Tyler Demesure Lash MascaraMais Givenchy c’est aussi, et surtout, la Haute-Couture ! La maison est un fleuron de ce que la Haute-Couture française fait de mieux. Alors que les créations signées par Hubert se pavanaient sur les red carpets du monde entier, les « sculptures » de ces dernières années viennent réhabiliter l’idée d’une mode spéciale, supérieure, HAUTE. Prouesses architecturales, rencontre des matières et silhouettes sacrales propulsent les créations de Riccardo Tisci au rang d’art. Mais pourquoi « sculpture » ? Après sa collection couture Printemps-Eté 2010, la maison Givenchy a fait le choix de présenter ses bijoux (dans l’ordre ci-dessous) sous la forme d’une exposition immobile, féminine, exclusive, au sein de l’Hôtel parisien d’Evreux. La Haute-Couture redevient chasse gardée des privilégiés, à l’image des présentations très privées dans les salons de la maison YSL, au 5 avenue Marceau.

Giv1

Givenchy-by-Riccardo-Tisci-Fall-Winter-2011-2012-Haute-Couture-Collection-Complete-High-Resolutiongivenchy-couture2

givenchy-haute-couture-by-riccardo-tisci-fw12-front-group-shot

[divide]

[divide]

Notre seul regret ? L’absence d’une présentation lors de la dernière Fashion Week Couture à Paris qui, malgré l’arrivée d’Alexis Mabille et Maison Martin Margiela, semblait bien terne sans Givenchy.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneFranceSanté

COVID 19 : la France annonce aujourd'hui 47 000 nouvelles contaminations

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Emma Bovary, la très belle adaptation du roman de Flaubert

À la uneCinémaCulture

États-Unis : Plusieurs objets de films cultes à vendre lors d'une géante mise aux enchères

À la uneSéries Tv

The Marvelous Mrs. Maisel revient le 18 février pour une saison 4

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux