Sport

Une classe d'écart

Invaincue depuis 1987 face à l’Allemagne, l’Equipe de France s’est inclinée hier soir en amical face à la deuxième équipe au classement FIFA (1-2). Une différence de classe qui a montré aux Bleus tout le chemin qui reste à parcourir pour retrouver un standing mondial.

A l’image de sa prestation en Espagne en octobre dernier (1-1), les joueurs de Didier Deschamps ont longtemps su laisser le ballon à l’adversaire pour lui faire mal en contre. Avec une possession frôlant 65% en première période, les Allemands ont tenu le ballon mais Hugo Lloris a longtemps retardé l’échéance. A l’image de son intervention dès les premières minutes dans les pieds de Mesut Ozil, et de son intervention supplée par la barre transversale sur une tête du défenseur de Arsenal, Mertesacker (24′), le gardien de Tottenham a tenu la baraque. En contre attaque sous l’impulsion d’un Ribéry retrouvé, les Bleus ont gêné la défense allemande mais à l’image de Benzema (27′), ont longtemps buté sur une défense impitoyable. Finalement, juste avant la mi-temps Mathieu Valbuena réussit à ouvrir le score de la tête sur une remise malicieuse de Moussa Sissoko à la retombée d’un coup franc de Karim Benzema renvoyé par la barre.

Mais au retour des vestiaires, c’est une toute autre Nationalmannshaft que l’on a retrouvé. Privée de Schweinsteiger, Reus, Klose ou encore Mario Gotze, l’Allemagne a pris définitivement le contrôle du match. Et à la moindre erreur, la sentence tombe face à ce genre d’équipe. A la 54e minute, Etienne Capoue, rentré en jeu à la place du parisien Matuidi, a perdu un ballon fatal dans les pieds de Gundogan qui ne s’est pas fait prier pour servir sur un plateau l’excellent Thomas Muller qui n’avait plus qu’à conclure. Laissant trop d’espaces aux joueurs de Joachim Low, le milieu français amputé de Matuidi sorti, a subit face à la fluidité du milieu allemand et la qualité de passe du meneur madrilène, Ozil. Au départ de l’action, son coéquipier en club, Khedira, en a profité pour achever l’Equipe de France à un quart d’heure de la fin. Bien que menée, l’Equipe de France a toujours montré sa force de caractère vue en Espagne, pour tenter de revenir dans la rencontre, mais Ribéry buta sur Adler en toute fin de match.

sport_home_alaune_sport24_614210_14573066_14_fre-FR

Après deux rencontres encourageantes face à l’Espagne (1-1), et en Italie (2-1), les Bleus sont donc retombé sur terre, tout en pouvant entrevoir le chemin qu’il restait à parcourir pour retrouver le top niveau. Néanmoins, on sent que quelque chose s’est passé depuis l’arrivée en poste de Didier Deschamps. Une volonté, une âme, se dégage enfin de ce groupe jeune et assez inexpérimenté pour le moment. Ce n’était qu’un match amical, désormais la prochaine échéance sera décisive pour l’avenir de la France du football. En mars prochain se dressera devant elle, la Géorgie et l’Espagne pour un tournant décisif à la qualification pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneFootSport

Lionel Messi remporte son 7ème ballon d'or

À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneFootSport

Le PSG peut-il gagner la Ligue des Champions ?

À la uneFootFranceSport

Affaire de la sextape : Karim Benzema condamné à un an de prison avec sursis

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux