À la uneActualitéCulture

Rob Zombie envahit le Bataclan

Radio VL a assisté le 12 juin au concert de Rob Zombie au Bataclan, complet depuis plusieurs semaines. Après un premier concert en France au Hellfest en 2011 très mitigé, le public attendait le musicien au tournant. Il ne nous a pas déçu.

Ce jeudi, le public était au rendez vous pour un événement à ne pas manquer : le premier concert de Rob Zombie à Paris et seulement le second en France. C’est après une prestation décevante de Powerman 5000 en première partie que le groupe a présenté son cinquième album solo : Venemous Rat Regeneration Vendor. Rob Zombie s’est produit sur scène en compagnie de John 5 et Ginger Fish, anciens guitariste et batteur de Marilyn Manson, et Piggy D, bassiste.

A 21h pétantes,  les lumières s’allument et le groupe apparaît sur scène, exécutant les premiers accords de Teenage Nosferatu Pussy, issus de son dernier opus. C’est sans surprise que s’enchaînent quelques uns de ses morceaux les plus attendus. Parmi eux, les titres de l’album de platine Hellbilly deluxe dont Superbeast, Living Dead Girl et Dragula et les refrains accrocheurs de Never Gonna Stop et Sick Bubblegum. Au total, le groupe aura présenté trois titres de Venomous Rat Regeneration Vendor. Il a su surprendre le public avec quelques touches d’originalité dans la setlist, reprenant plusieurs classiques tels que “Am I evil ?” de Diamond Head, “School’s Out” de Alice Cooper ou encore Thunder Kiss 65′ de White Zombie.

Le réalisateur des remakes d’Halloween réussit avec brio à nous plonger dans cet univers qui le caractérise si bien. Zombie fait transparaître dans ses compositions et paroles son style horror rock, inspiré d’Alice Cooper, une de ses influences musicales les plus importantes. Les dialogues, bruitages, décors  et la voix rauque du chanteur semblent tout droit sortis de films d’horreur de série B : on retrouve des personnages de films d’horreur sur les murs, des squelettes en guise de micro, des ballons qui s’envolent dans la salle pour Sick Bubble Gum. Enfin, tout le groupe apparaît avec de nombreux changements de costumes et même de guitares pour John 5. Tout cela participe à rendre l’ambiance hypnotique dans un style macabre assumé.

Le public est euphorique devant le spectacle et particulièrement devant le charismatique Rob Zombie. Il redouble d’énergie à chaque chanson et multiplie les interactions avec le public, qui tente désespérément de le toucher. C’est seulement après 1h30 de show et 17 chansons que les lumières s’éteignent définitivement et que le groupe repart dans les loges, laissant bredouille un public qui venait seulement de s’échauffer et qui en attendait davantage.

On attend malgré tout avec impatience la prestation du groupe au Hellfest où il doit se produire le vendredi 20 juin.

 

 

Related posts
À la uneActualitéInternational

En Roumanie, peuple à terre et loin d'Europe

À la uneBrèvesInternationalSéries Tv

Friends : non la série n'est pas de retour pour un nouvel épisode

À la uneMédiasSéries Tv

Un si grand soleil : un double épisode choc pour la série

À la uneActualité

Mobilisation mondiale pour Quaden contre le harcèlement

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux