Dimanche 18 mars au soir, Vladimir Poutine a une nouvelle fois été élu à la tête de la Russie avec 76,67% des voix. Néanmoins, des images circulant sur internet prouvent que des fraudes ont été commises lors du scrutin.

67,4 % de participation

Pas de grande surprise. Le président russe Vladimir Poutine a une fois de plus été réélu à la tête du pays dimanche 18 mars. Une élection avec un taux de participation d 67,4% et une victoire déclarée après 99% des bulletins décomptés. En 18 ans de règne, c’est le meilleur score jamais obtenu par le chef du Kremlin. C’est place du Manège, non loin du Kremlin, que le chef de l’État a fait une courte apparition pour célébrer les quatre années d’annexion de la Crimée , lançant à ses admirateurs : « Nous allons nous mettre au travail », avant de scander « Russie ! Russie ! ». Pavel Groudinine, le candidat du parti communiste, arrive en deuxième place avec 12 % des voix.

 

REUTERS/Kirill Kudryavtsev/Pool

Des fraudes détectées

Spécialisée dans la surveillance des élections, l’ONG Golos a cependant notifié plusieurs irrégularités, notamment à Moscou et sa région mais aussi à Saint-Pétersbourg et en Bachkirie dans l’Oural. En début d’après-midi, cette dernière a dressé une carte des fraudes sur son site internet : 2 033 cas d’irrégularités, comme le bourrage d’urnes, des cas de votes multiples ou encore des observateurs empêchés de faire leur travail ont été répertoriées. Sur twitter, Alexeï Navalny, l’opposant numéro 1 à Vladimir Poutine rejeté par la Commission électorale (pour une condamnation judiciaire qu’il dénonce comme montée de A à Z), a partagé plusieurs vidéos surréalistes prouvant en images les diverses fraudes. On peut y apercevoir  une femme et un jeune homme en train de bourrer les urnes avec plusieurs bulletins.

L’opposant affirme avoir dépêché plus de 33 000 observateurs dans les bureaux de vote pour dénoncer les pratiques frauduleuses.