À la uneActualitésociété

Sainte-Rita, l’église des animaux

Hier, mercredi 04 août au matin, les CRS ont fait évacuer l’église gallicane Sainte-Rita, occupée par des opposants à sa démolition. Située dans le XVème arrondissement de Paris, elle a été la seule église parisienne à accueillir chiens, chats, mais aussi lamas et zèbres.

Au milieu du XVème arrondissement de Paris, un caniche reçoit une bénédiction. La scène se déroule dans l’église Sainte-Rita, la seule où chaque année les prêtres bénissaient les animaux et non seulement les Hommes. Hier matin, les opposants à sa démolition qui l’occupaient ont été évacués par les CRS. Vendue à un promoteur immobilier en 2015, elle devrait en effet être bientôt transformée en immeuble et abriter de nouvelles habitations.

animaux

Photo: Bruno Coutier / Sipa Press

 

Une arche de Noé ouverte à tous

Chats, chiens, serpents, rats mais aussi moutons ou chevaux : cette arche de Noé a accueilli toutes les espèces, domestiquées ou sauvages, durant vingt ans. De sorte que sur d’étonnantes images, on peut voir un lama entrer dans le lieu religieux, un perroquet sur l’épaule d’un fidèle ou encore un caniche royal assis auprès de ses maîtres.

animaux

© MAXPPP

 

animaux

Un caniche à Sainte-Rita. Photo: Bruno Coutier / Sipa Press

 

Messe dominicale et bénédiction annuelle

L’instigateur de cette initiative unique, l’archevêque Dominique Philippe, explique avoir « constaté que les grands-mères attachaient leur chien à la grille de l’église lorsqu’elles venaient à la messe ». Il a donc tout d’abord autorisé les fidèles à « entrer avec leur bête », avant de « célébrer la messe des animaux ». Chaque dimanche, les chrétiens se pressaient donc avec leur animal de compagnie pour assister à la messe. Lors de la dernière messe, qui s’est déroulée en octobre 2015, une vingtaine de chiens étaient présents.

En plus de les accueillir, l’archevêque organisait chaque année, en novembre, une bénédiction dédiée aux animaux. Plus étonnant, en 2011, il a baptisé un dromadaire et affirme avoir même communié un bébé tigre. En quinze ans, le nombre de chrétiens venus faire baptiser leur compagnon à poils est passé de 100 à 800 par an.

animaux

Un dromadaire sort de l’église après avoir été béni par Monseigneur Dominique Philippe.@ MAXPPP

A lire aussi: Quand les responsables politiques rencontrent les animaux…

Connue au-delà des frontières

Cette particularité a permis à la seule église qui bénit et accueille les animaux d’acquérir une excellente réputation, en France comme à l’étranger. En 2012, l‘archevêque avait déclaré que “des Chinois, des Américains, des Japonais [voulaient] absolument [s’y] marier !“. Un succès qui se justifie par la volonté de nombreux amis des animaux de voir leur(s) fidèle(s) compagnon(s) présent(s) lors de ce jour important. Il ne reste plus qu’à espérer que l’initiative inspirera d’autres responsables religieux.

Crédit Photo à la Une: FRANCK FIFE / AFP

Related posts
À la uneActualité

Covid-19 : Jean Castex s’exprime sur le calendrier de réouverture

À la uneCinémaCulture

5 éléments pour comprendre … la véritable histoire de la poupée Annabelle

À la uneActualité

EnjoyPhoenix : la youtubeuse victime d’abus sexuels

À la uneInternational

Facebook accuse les renseignements Palestiniens d'espionnage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux