À la uneActualitéFootSport

Les plus gros scandales de l’arbitrage en Coupe du monde.

On le sait, être arbitre est un métier difficile où une erreur ne passe jamais inaperçue. L’histoire de la Coupe du monde nous a offert de gros scandales d’arbitrage. Retour sur ces erreurs qui sont rentrées dans l’histoire.

La coupe du monde 1982 qui se déroulait en Espagne reste l’une des plus légendaires pour l’équipe de France. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les hommes de Michel Hidalgo n’ont pas été épargnés par les scandales arbitraux. Dès le deuxième match de poule, l’équipe de France emmené par le capitaine emblématique, Michel Platini, affronte le Koweit. Si la victoire des bleus est incontestable sur un score de 4 buts à 1. Le match reste ancré dans l’histoire à cause d’un incident sans précédent. Alors que la France mène 3 buts à 1, Alain Giresse parvient à tromper le gardien du Koweit. L’arbitre de la rencontre Miroslav Stupar valide le but, avant de se rétracter quelques minutes plus tard. Le cheikh Fahid Al-Ahmad Al-Sabah, frère de l’émir du Koweït et président de la Fédération de football, ordonne à ses joueurs de quitter le terrain, pour s’entretenir avec l’arbitre. Après les discussions entre les deux hommes, l’arbitre finit par refuser le quatrième but de l’équipe de France sans justification. Après ce match, Miroslav Stupar sera banni par la FIFA.

Les bleus seront une nouvelle fois victimes d’une grossière erreur d’arbitrage lors de leur demi-finale face à la RFA, match qui rentrera à jamais dans l’histoire de l’équipe de France et de la Coupe du monde. Ce match restera légendaire pour plusieurs raisons, il y a bien sûr la remontée des allemands en fin de prolongation pour égaliser à 3 partout, alors que les français semblaient avoir la rencontre dans la poche après les buts de Marius trésor (92e) et d’Alain Giresse (98e). Mais il restera surtout dans l’histoire, pour la sortie du gardien allemand H.Schumacher à la 58e minute, où il percute violemment dans la surface de réparation, P.Battiston lancée par une ouverture de M. Platini. Battiston quittera le terrain sur civière, inconscient. Contenu de la gravité de la faute, il semblait évider que l’arbitre allait expulser Schumacher et accorder un pénalty à la France, mais il rendu le ballon à la RFA en leur donnant un coup-franc. Quelques années plus tard, le portier allemand confiera dans son autobiographie, s’être dopé tout au long de sa carrière.

En 1986, l’arbitre de la rencontre entre l’Argentine et L’Angleterre se retrouvera au cœur d’une polémique. En cause, un but de l’icône Maradona, marqué de la main ; but que l’on surnomme aujourd’hui, « la main de Dieu ». Le gardien anglais ne parvient pas à dégager le ballon de sa surface de réparation, Maradona s’élance dans les airs et pousse le ballon au fond des filets de sa main. L’arbitre valide le but pensant que l’Argentin a marqué le but de la tête, mais dans le stade tous les spectateurs ont bien vu que c’était la main de l’attaquant qui avait poussé le ballon.

Mais quelques minutes plus tard, Maradona se rattrapera en marquant un but splendide que ne souffre d’aucune contestation.

En 2006, Graham Poll, l’arbitre anglais s’illustre avec une erreur inédite. Dans ce huitième de finale qui opposait la Croatie et l’Australie dans cette coupe du monde qui se déroulait en Allemagne, l’arbitre a distribué 3 cartons jaunes au même joueur. Le Croate Josip Simunic a en effet été averti à la 61e minute, à la 90e et dans la 4e minute de temps additionnel. Il a été exclu et a pris un carton rouge, seulement au troisième avertissement. Le plus scandaleux est que le quatrième arbitre, sur le bord du terrain, n’est pas réagi à cette incroyable erreur, alors qu’il aurait pu corriger M. Poll.

Lors de la dernière édition de la coupe du monde il y a 4 ans en Afrique de sud, l’Angleterre s’est fait vu refuser un but de Franck Lampard injustement face à l’Allemagne. La frappe du joueur anglais trompe le portier allemand, en heurtant la barre transversale et rebondi à environ 50 centimètre de la ligne de but. Mais pour l’arbitre de la rencontre, le ballon n’a pas franchi la ligne et invalide le but. L’Angleterre finira par s’incliner au profit de la jeune équipe allemande qui a dominé les anglais dans de nombreux secteurs de jeu et qui s’impose 4-1. Ce match aura relancé un vif débat sur l’arbitrage vidéo.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Le problème à trois corps : la série la plus ambitieuse de Netflix ?

À la uneCinéma

Halloween Ends : Michael Myers et Laurie Strode de retour dans une ultime bande-annonce

À la uneMédias

Star Academy : c'est pour quand le retour de l'émission ?

ActualitéPop & Geek

5 choses à savoir sur le jeu The Last Of Us

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux