À la uneActualitéFranceSociété

Sentinelle face aux gilets jaunes : “un non-sujet” pour le Général Loiacono

L’engagement des soldats de Sentinelle face aux gilets jaunes : “un non-sujet” pour le gouverneur militaire de Lyon. Devant la presse, il a aussi fait le point sur la menace terroriste.

Le général Philippe Loiacono le répète : “aucun militaire n’a été engagé dans des missions de maintien de l’ordre”. La mobilisation des soldats de l’opération Sentinelle face aux gilets jaunes ce samedi 23 mars avait en effet provoqué de vives critiques, voire de l’inquiétude. Dans le sillage de Florence Parly, le gouverneur militaire de Lyon a rappelé qu’ils “n’intervenaient pas dans les manifestations” et ne se “trouvaient pas dans des secteurs avec des gilets jaunes”. Les militaires étaient“affectés à la protection de bâtiments stratégiques et de points fixes”, et ce afin de soulager les forces de l’ordre.

Une lutte antiterroriste qui perdure

Le général Loiacono (au centre) entouré par la médecin-cheffe Nathalie et le Lieutenant Colonel Guy.

Samedi dernier, la Ministre des Armées Florence Parly a annoncé la capitulation des derniers combattants de Daesh qui, désormais, “ne contrôlent plus de territoire” en Syrie.  Néanmoins, cette première étape importante n’annonce “la fin de la lutte antiterroriste sur le territoire national” précise le Gouverneur Militaire de Lyon. Concrètement, “les militaires vont continuer de patrouiller partout”. Cette mobilisation explique la présence de l’armée, “comme spectatrice”, à “l’exercice de sécurité civile antiterroriste”. Il se déroulera à la station de métro Croix-Rousse aux alentours de 20h. La simulation d’une prise d’otage par des individus armés permettra de coordonner l’ensemble des acteurs qui doivent intervenir en cas d’attaque terroriste.

 

L’armée s’engage pour le bien-être de ses soldats

La médecin-cheffe Nathalie

“Le moral des soldats est bon” affirme le général Loiacono. Pour lui, “l’application du plan famille” est une des raisons de ce moral au beau fixe. Présentée par la Ministre des Armées en octobre 2017, il a pour objectif de “mettre la famille au cœur de l’armée” . Car pour le gouvernement, “il n’y a pas de soldat fort sans famille heureuse”. En pratique, par exemple, les soldats bénéficient d’une “meilleure visibilité sur leurs mutations et déplacements”. Autre mesure, la mise en place d’un “plan mixité” pour affirmer la “volonté de féminiser l’armée française”. En la matière, la base militaire de Lyon-Mont Verdun affiche des résultats très encourageants avec “près de 20% de femmes dans sa garnison”. La médecin-cheffe Nathalie affirme: “L’armée valorise les compétences sans prendre en compte le sexe des soldats”. La lieutenant Camille GUINAMARD rappelle également que “la grossesse n’est plus un facteur empêchant une évolution de carrière”.

La chute du califat de Daesh, la poursuite de l’opération Sentinelle mais aussi la mobilisation des soldats face aux “gilets jaunes” reflètent la flexibilité de l’armée française, qui intervient partout dans le monde. Aujourd’hui, elle améliore aussi la vie de ses soldats. Et cela passe même désormais par l’utilisation de gilets pare-balle qui prennent en compte la physionomie féminine.

 

 

A LIRE AUSSI

Patrick Chaudet, DDSP du Rhône : “les moyens des policiers sont limités”

Moscou mobilise 300 000 hommes pour faire peur à l’Occident

 

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : le grand 8 pour le Bayern face au Barça !

À la uneCinéma

"L'horreur est humaine" : Scream (1996)

À la uneCinémaCulture

Jurassic World 3 : Le protocole sanitaire sur le tournage coûtera 9 millions de dollars

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode carrière

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux