Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

C’est une grande perte pour le monde de l’informatique. L’homme aux doigts d’or, Barnaby Jack, hacker au grand cœur et homme de renom dans le milieu a été retrouvé mort à son domicile en plein San Francisco. Les causes du décès sont encore inconnues. Rétrospective d’un homme ayant exploré les côtés sombres de l’informatique pour prévenir du crime.

Souvent critiqués, nombreux sont les hackers à faire du profit sur une faille de sécurité gardée sous le secret de la personne l’aillant découverte. C’est le mauvais hacker, celui qui exploitera et sucera l’os jusqu’à ce que découverte soit faite. Ce que Barnaby Jack a fait, lui, c’est dans l’intérêt général pour palier le manque de sécurité qu’il s’est immiscé dans le milieu très fermé des pirates informatique. Informaticien de formation, c’est très vite qu’il se met à l’aise et prend le surnom de détrousseur de distributeur de billets grâce à un piratage à distance d’un ATM. Il est considéré comme un « White Hat », un gentil hacker qui signale absolument tout ce qu’il trouve pour éviter que les autres puissent en profiter et ainsi renforcer la difficulté et la sécurité des organismes dont il arrive à contourner les sécurités.

Chapeau blanc pour homme en blanc

Il a très certainement sauvé la vie de plusieurs centaines de personnes dans le monde. En effet il assurait pouvoir contourner les systèmes d’injection d’insuline à plus de 100 mètres de distance ce qui a permis aux hôpitaux de pouvoir renrforcer la sécurité informatique de leurs installations. En entrant dans le mode de fonctionnement de l’appareil, notre hacker préféré pouvait injecter une dose mortelle d’insuline au patient. Bien plus fort que cela, relevant presque de la fiction, presque puisqu’il y arrivait, il devait relever le défi, lors d’une conférence, devant une salle comble et habituée à ses exploits, d’arriver à pirater un pacemaker à dix mètres de distance ou moins.

Le regretté

À l’annonce de sa disparition jeudi dernier, c’est tout simplement une énorme vague de remerciements de la part de toute la communauté et de tous ceux qui ont été au contact de cet homme, personnellement ou professionnellement, victimes ou partenaires, qui à déferlé sur les réseaux sociaux. Sur Twitter par exemple, nous pouvions apercevoir un hommage de la part de la société IOActive, pour laquelle le trentenaire s’occupait des questions de sécurité, saluant son hacker blanc préféré : « Lost but never forgotten our beloved pirate, Barnaby Jack has passed. He was a master hacker and dear friend. Here’s to you Barnes! ». (Perdu mais jamais oublié, notre pirate préféré Barnaby Jack s’en est allé. Il était un maître du piratage et un ami. Pour toi Barnes !)

C’est donc une véritable icône de gentillesse et d’honnêteté qui s’en est allé. Sa mémoire sera honorée et espérons qu’un jour, un autre chapeau blanc fasse son apparition pour continuer l’œuvre interminable du maître.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéInternational

Qui est Roberto Saviano, cet écrivain sous protection, qui a rendu hommage à Rushdie ?

ActualitéEnvironnement

Qu’est-ce qu’on risque si la Méditerranée surchauffe ?

À la uneInternational

Pourquoi J.K Rowling est-elle menacée à son tour ?

À la uneFranceSéries Tv

Qui sera l'héroïne de la saison 2 de L'école de la vie ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux