À la uneActualitéFrance

SNCF : pour échanger ou annuler un billet de train, il faudra payer

La SNCF va facturer l'échange et l'annulation de ses billets de trains

La SNCF a annoncé vendredi 22 janvier qu’elle allait rendre payants les échanges et annulations de billets à partir du mois d’avril.

Avant d’acheter un billet de train, mieux vaut être sûr de son coup ! Jusqu’à présent, il était possible d’échanger ou d’annuler ses billets de train (hors Prem’s) sans frais jusqu’à la veille du départ. Désormais, cette opération vous sera facturée 5 euros jusqu’à la veille du départ.

Inutile de vous y prendre à l’avance pour modifier votre voyage, le tarif sera le même quelle que soit la date d’annulation. Et si par malheur vous réalisiez cette opération le jour du départ, il vous en coûterait non pas 5 mais 15 euros.

Les détenteurs d’une carte réduction (jeunes, séniors, enfants, week-end) sont néanmoins épargnés par la mesure. Dans ce cas, l’échange ou l’annulation reste gratuit jusqu’à la veille du départ et facturé 5 euros le jour du départ.

L’impact des attentas du 13 novembre

Si vous tenez vraiment à pouvoir modifier la date de votre voyage ou l’annuler à votre guise sans tomber sous le coup de la facturation, vous pourrez toujours acheter un billet Pro, plus flexible. Mais il vous coûtera plus cher…

La SNCF a annoncé lors d’une conférence de presse avoir perdu “plusieurs dizaines de millions d’euros” en 2015 à cause des attentats qui ont touché Paris et le Thalys. “L’impact est lourd”, a indiqué Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF.

Dans les 15 jours qui ont suivi le 13 novembre, les ventes de billets de TGV ont chuté jusqu’à 30% pour les trajets internationaux, jusqu’à 8% pour les trajets en France. Aujourd’hui, cette baisse est toujours d’environ 15% pour l’international, et de 5% en France.

*Image en Une : rtl.fr

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéInternationalSociété

Un Boeing atterrit en urgence à Moscou, dure semaine pour l'avionneur

À la uneFranceSociété

La mairie de Paris veut confiner trois semaines la capitale

À la uneActualitéInternationalSociété

C'est la fin du célèbre jouet "Monsieur Patate"

À la uneFrance

Covid-19 : quels sont les 20 départements sous "surveillance renforcée" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux