À la uneActualitéSociété

Soldes, promotions, ristournes … : qu’est ce qui les différencie ?

La période des soldes d’hiver a commencée et comme chaque année, certains se demandent quelles sont les différences entre soldes, promotions, rabais, remises etc … VL fait le point sur ces différentes dénominations qui sont sujettes à des critères biens précis.

Les soldes de cet hiver connaissent un très mauvais démarrage. Selon l’Alliance du commerce, le chiffre d’affaire lié aux soldes serait en baisse de 29 % sur les cinq premiers jours par rapport à celles de 2019. Une baisse notamment causée par la pandémie et qui inquiète certains commerçants. Les soldes, d’hiver et d’été, sont des évènements très encadrés et se diffèrent bien des promotions et autres rabais.

Soldes

Premièrement, les soldes se tiennent à des dates bien précises et ont une durée de six semaines chacune. Généralement, celles d’hiver se tiennent à partir du second mercredi du mois de janvier, et celles d’été commencent fin juin.

Les produits soldés doivent remplir certaines conditions. Premièrement, ils doivent être disponibles à la vente depuis plus d’un mois, il est donc impossible de baisser le prix des toutes nouvelles collections. De plus, les produits doivent bénéficier des mêmes conditions d’échange ou de remboursement en cas de défaut du produit. Enfin, les commerçants n’ont pas le droit de se réapprovisionner de ces produits lors de cette période. Elles sont un moyen de se défaire de leur stock.

Les commerçants peuvent également réaliser ce que l’on appelle de la « vente à perte ». Cela signifie donc qu’un produit peut être vendu en dessous du prix qu’il a coûté au commerçant. Cette notion est bien spécifique à cet évènement.

Promotions

Les promotions peuvent avoir lieu toute l’année. Leurs durées doivent être clairement affichées par le commerçant. Contrairement aux soldes, ce dernier ne peut réaliser de vente à perte. Son but est d’augmenter les ventes de l’entreprise ou bien d’écouler une partie du stock, ce qui le rapproche donc du déstockage. Ce dernier a, comme son nom l’indique, pour but d’éliminer tout un stock de produits. Là aussi la vente à perte est non-autorisée, sauf dans certains cas bien précis.

Rabais, remise et ristourne

Pour commencer, un rabais est une réduction de prix effectuée par le commerçant en cas de défaut sur le produit. La remise quant à elle, est effectuée selon certains critères. C’est le cas par exemple lorsqu’un acheteur effectue une commande importante ou pour remercier celui-ci de sa fidélité. Cette promotion ne se fait pas forcément par une réduction du prix puisqu’il peut s’agir d’une offre telle que « un acheté, le second à moins 50 % ». Quant à la ristourne, elle se rapproche énormément de la remise, et selon le site de comptabilité « L-expert comptable », la ristourne se caractérise ainsi : “Il s’agit d’une réduction de prix accordée sur le montant global des ventes réalisées avec un même client pendant une période déterminée (mois, trimestre, semestre…). Elle se calcule à partir du chiffre d’affaires réalisé avec le client durant cette période

A lire aussi : Hausse record des carburants : comment on calcule le prix du litre à la pompe ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureMédias

Tu te souviens… du Morning Live ?

ActualitéCinémaCôte d’AzurCulture

10 dates marquantes dans l’histoire du Festival de Cannes

ActualitéVoyages

Destination de rêve : Four Seasons Hotel Megève

À la uneCulturePop & Geek

Tu te souviens … de la Game Boy ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux