À la uneActualitéInternational

SpaceX : Une “nouvelle ère spatiale” s’ouvre après le retour sur Terre de deux astronautes

A bord de la capsule de SpaceX, deux astronautes américains partis le 30 mai, sont revenus sur Terre. Pour la NASA, cette mission a permis “une révolution“.

Après plus de soixante jours dans la Station spatiale internationale (ISS), les deux astronautes américains Bob Behnken et Doug Hurley sont se retour sur Terre sain et sauf. Ce dimanche 2 août, la capsule de SpaceX les transportant, Crew Dragon, a amerri. La NASA a alors évoqué “une révolution” dans l’histoire de la conquête spatiale. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, un acheminement vers l’ISS par une société privée – sous contrat avec la NASA – a été réalisé.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité

Le 30 mai dernier, Bob Behnken et Doug Hurley avaient pris place à bord de Crew Dragon, capsule déjà partie en mission à vide un an plus tôt. L’amerrissage s’est déroulé au large de Pensacola, en Floride, sans aucun incidents. Alors “qu’après le lancement, le retour dans l’atmosphère terrestre est la deuxième phase la plus dangereuse d’un vol spatial“, a précisé le New York Times, les deux astronautes ont bravé tous les risques. Une fois les astronautes sortis de la capsule, Elon Musk, le fondateur de la société Space X créée en 2002, s’est félicité de ce succès.

Pour Jim Bridentsine, l’administrateur de la NASA, une nouvelle page de l’histoire vient de s’écrire. Après la réussite de cette mission, il y voit l’opportunité de répéter une association public-privé pour un retour sur la lune. Et pourquoi pas aussi sur Mars. 59 ans après le premier voyage dans l’espace de la capsule Spoutnik transportant le soviétique Youri Gagarine, cette mission a permis “une révolution“.

Si depuis 1998, se rendre à bord de l’ISS, située à 400 km de la terre ne relève plus de l’insolite, “une nouvelle ère des vols habités” s’ouvre. Désormais, Jim Bridentsine y voit l’opportunité de commercialiser les voyages dans l’espace. Et la NASA ne serait qu’une “cliente parmi de nombreux clients dans un secteur spatial commercial très actif“.

Le début d’une nouvelle course spatiale ?

Et désormais, les Russes n’ont plus le monopole de l’accès à l’ISS. Depuis la fin du programme Atlantis en 2011, les Américains devaient passer par le lanceur Soyouz pour se rendre dans l’espace. Ils peuvent maintenant passer par le privé, ce qui leur permet un accès moins cher que leurs anciens programmes. Est-ce le début d’une nouvelle course à l’espace entre la Russie et les Etats-Unis ? Car rappelons-le, la conquête spatiale était une compétition entre Américains et Soviétiques s’inscrivant de le contexte de guerre froide.

Depuis 2011, SpaceX développe un taxi spatial pouvant se rendre jusque l’ISS. En 2014, Space X avait planifié six mission pour près de 3 milliards de dollars. La première devrait avoir lieu en septembre. Et au regard des premiers résultats donnés par le Crew Dragon, il semblerait que rien n’empêche de mener à bien la prochaine. Pour Space.com, l’inverse serait “surprenant“.

La NASA s’est fixée pour l’objectif d’envoyer Crew Dragon, transportant à chaque fois quatre astronautes, deux fois par an. Au printemps 2021, l’ISS accueillera tout un équipage, à bord du Crew Dragon. L’astronaute français Thomas Pesquet, pour sa seconde mission sur l’ISS, sera le premier européen à s’installer dans cette capsule. Pour l’heure, celle-ci doit subir une inspection de six semaines afin de s’assurer qu’elle pourra à nouveau servir de taxi spatial.

A lire aussi : Tom Cruise obtient 200 millions de dollars pour tourner le premier film dans l’espace de l’histoire

About author

Journaliste
Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Le Code : France 2 lance le tournage de la nouvelle série des créateurs de Cherif

À la uneSportTennis

Résumé de la 3ème journée de Roland-Garros 2020

À la uneSéries Tv

Portrait craché : Danny Wilde et Lord Brett Sinclair

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

Schitt’s Creek, la comédie sacrée aux Emmy Awards

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux