ActualitéCulture

The Sandman : d’où vient le mythe du « marchand de sable » ?

Dans The Sandman, on retrouve un certain nombre d’allusions faite au mythe du marchand de sable à travers la série. Mais d’où vient ce mythe ? Entre contes et mythologie, ses origines sont diverses.

Dans la mythologie

Dans la mythologie gréco-romaine, Morpheus, fils d’Hypnos (dieu du sommeil) et de Nyx (déesse de la nuit) est celui qui est chargé d’amener les humains dans le monde des rêves. Il donne le sommeil en touchant une personne avec ses pavots et donne également des rêves pour la nuit. Pour se présenter aux mortels, il se transforme en être de chair permettant aux mortels l’espace d’un instant de sortir des machinations des dieux.

Au Moyen-Âge

Dans les légendes du moyen-âge, le marchand de sable est un vendeur, se déplaçant de ville en ville, fournissant du sable aux aubergistes qui l’étalaient sur le sol de leur boutique pour le rendre moins glissant. Au départ il s’agissait d’une vraie profession : un marchand de sable, un métier disparu. C’était du sable blanc vendu à la pelle ou au seau. Cette pelle de sable était jetée sur le plancher où les personnes marchaient toute la journée, principalement dans les auberges. Le sable était balayé le soir et on rejetait une pelle de sable propre le matin. Le plancher étant lustré, certains devenaient extrêmement glissants.

Dans les temps modernes

Dans les temps modernes, l’histoire du marchand de sable prend ses racines au XVIIe siècle, puisqu’un ouvrage d’Antoine Furetière (1619-1688) mentionne, en parlant des enfants, qu’un « petit homme leur a jeté du sable dans les yeux ». L’ expression « avoir du sable sous les yeux » devient commune dès le XVIIIe siècle, pour signifier « avoir sommeil », « avoir les yeux qui piquent sous l’effet de la fatigue ». Le Marchand de sable francophone est hérité du Sandmann des cultures germaniques, qui est chargé d’endormir les enfants en faisant picoter leurs yeux au moyen du sable. Il est aussi à l’origine du Sandman de la culture anglophone. L’expression actuelle « le marchand de sable est passé » aurait quant à elle pris sa forme à la fin du XIXe siècle.

A l’étranger

Au Canada, on parle d’un autre personnage terrifiant, mais qui annonce lui aussi l’heure de dormir : il s’agit du « bonhomme sept-heure ». Ce dernier a également un sac et dans certaines versions, jette du sable dans les yeux, mais le sable sert à aveugler pour mieux attraper et le sac est l’endroit où il emprisonne les enfants qui ne se couchent pas.

A voir aussi : C’est quoi The Sandman, ce roman graphique adapté par Netflix en série ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Hartley cœur à vif, nouvelle version de la série des années 90

ActualitéFranceSociété

5 éléments pour comprendre … l’affaire Péchier 

ActualitéFranceSociété

Quelles sont les 5 meilleures villes étudiantes de France ?

ActualitéCinémaInsolite

Quand des mamies découvrent le film d’horreur “Smile”

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux