À la uneCinémaInternational

Tir mortel sur un tournage : Alec Baldwin déclare “ne jamais avoir pressé la détente”

L’acteur Alec Baldwin a effectué sa toute première interview depuis le drame sur le tournage. Il déclare ne jamais avoir pressé la détente.

Le 21 octobre, lors du tournage du film ” Rust ” au Nouveau Mexique, l’acteur Alec Baldwin avait accidentellement tiré sur la directrice de la photographie du film qui n’avait pas survécu. De plus, l’acteur avait aussi blessé le réalisateur du film Joel Souza. Un terrible drame qui avait particulièrement bouleversé le monde du cinéma. Dans une interview pour la chaîne américaine ABC, l’acteur Alec Baldwin a déclaré n’avoir aucune idée de la façon dont une munition réelle a pu se retrouver sur le tournage. De plus, il a affirmé n’avoir ” jamais pressé la détente ” de cette arme, une arme qui ne devait normalement contenir que des balles factices. Son interview sera entièrement diffusée ce jeudi 2 décembre.

” Jamais je ne pointerais une arme sur quelqu’un en pressant la détente. Jamais “

Alec Baldwin pour la chaîne ABC

Lors de cet entretien sur ABC, le coprésentateur de « Good Morning America » George Stephanopoulos a donc demandé à l’acteur Alec Baldwin comment une balle réelle a bel et bien pu se retrouver dans le barillet du revolver : « Je n’en ai aucune idée. Quelqu’un a mis une balle réelle dans une arme. Une balle qui n’était même pas censée se trouver sur place. » a-t-il répondu.

500 munitions saisies sur le tournage

Du côté de la police, l’enquête se poursuit et des poursuites pénales pourraient bien avoir lieu si des responsabilités sont établies, comme l’ont déclaré les services du procureur de Santa Fe, dans l’Etat du Nouveau-Mexique. Les policiers ont déjà saisi au moins 500 munitions sur le tournage et les enquêteurs explorent actuellement quelques pistes pour déterminer pourquoi des balles réelles se trouvaient sur le tournage. Interrogée par les policiers, l’armurière du film a déclaré qu’elle avait chargé cinq cartouches factices dans le revolver juste avant la pause déjeuner. Lors de la reprise du tournage, elle avait extrait l’arme du coffre où elle l’avait placée et ajouté une sixième cartouche, remettant ensuite le revolver à un autre employé. Par ailleurs, comme l’explique Le Monde, l’un des fournisseurs de munitions pour le tournage a aussi affirmé avoir vendu des balles assemblées artisanalement à l’équipe du film. Le logo de ces munitions serait probablement similaire à celui figurant sur la cartouche mortelle.

Une affaire qui comporte une très grande part de mystère…

A lire aussi : La meilleure version de moi-même : la série de Blanche Gardin commence lundi 6 décembre sur Canal+

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Alicia Dadoun remplace Naïma Rodric dans Un si grand soleil : ça arrive souvent ces changements ?

À la uneActualitéCinéma

5 films pour redécouvrir la carrière de Gaspard Ulliel

À la uneSéries Tv

The rings of power : la série Le seigneur des anneaux s'offre un titre

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Marvel : c’est quoi le multiverse au centre du MCU ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux