À la uneCinémaCulture

#TouchepasamaVF : pourquoi les comédiens(nes) du doublage se mobilisent ?

Les voix françaises du cinéma interpellent la ministre de la Culture, Rachida Dati, sur les risques que représente l’intelligence artificielle (IA) pour leur métier.

Ils sont les voix des personnages les plus connu du cinéma et de la télévision, Morgan Freeman, Homer et Marge Simpson ou encore Brad Pitt. Ce mardi 21 mai, leur voix s’est élevée pour dénoncer l’usage de l’IA dans leur métier. Brigitte Lecordier (voix française de Oui-Oui et Goku), Benoît Allemane (Morgan Freeman), Philippe Peythieu (Homer Simpson) et d’autres de leur confrères interpellent la ministre de la Culture, Rachida Dati, en vidéo.

« Un danger pour la culture »

Dans cette vidéo devenue virale, les comédiens alertent sur l’utilisation de l’IA. « Si l’intelligence artificielle nous remplace, ce ne sont plus nos voix, des voix humaines, que vous entendrez dans les films, mais des voix de robots qui auront été générés par le vol de nos voix ».

L’enjeu est de taille, selon la vidéo, 15.000 emplois pourraient être menacés. Et cette lutte contre l’IA n’est pas nouvelle. Lors des grèves des acteurs à Hollywood aux Etats-Unis, l’utilisation de l’IA était remise en cause. Si un accord avait été trouvé entre les syndicats et les studios sur l’utilisation de l’IA, le problème semble persister. Lorsque la vidéo de nos comédiens est sortie, au même moment, l’actrice Scarlett Johansson accuse l’entreprise OpenAI d’avoir copié sa voix pour en faire l’une de ChatGPT.

Avec une pétition dans la biographie Instagram du compte touchepasmavf, les comédiens s’adressent à Rachida Dati, la ministre de la Culture et sonnent l’alarme. « La culture est en danger, car l’IA n’inventera plus rien! » plaident les comédiens. La pétition rassemble déjà plus de 40.000 signatures.

L’IA : une menace pour l’identité

Le développement de l’intelligence artificielle inquiète de plus en plus. Modification d’une photo, réanimer le visage d’une personne défunte ou bien dernièrement, reproduire une voix humaine, cette technologie développe de nouveaux aspects inquiétants. « N’importe qui pourra s’en servir pour des arnaques de plus en plus crédibles crédibles, en usurpant, par exemple, votre identité », soulignent également les comédiens.

Une réalité qui inquiète, encore plus depuis l’arrivée des « deepfakes » qui créent la controverse ces derniers temps. Entre de mauvaises mains, ils peuvent être dangereux et menacer l’identité de chacun.

À lire aussi : Nouvelle-Calédonie : pourquoi le gouvernement a bloqué TikTok ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinémaSéries Tv

Yellowstone : quand Kevin Costner va-t-il enfin revenir dans la série ?

À la uneFrancePolitique

Pour qui votent les principaux influenceurs français ?

À la uneFrancePolitique

« Changer de sexe en mairie », quelle est cette mesure du Front populaire critiquée par Macron ? 

ActualitéCinéma

On regarde ou pas ? Le comte de Monte-Cristo avec Pierre Niney

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux