À la uneFrancePolitique

Un candidat des listes du RN se retire après avoir « infiltré » le parti

Le candidat Kamel Agag-Boudjahlat se retire des listes du Rassemblement National et assure avoir voulu infiltrer le parti de Marine Le Pen.

« Je me suis dit que je n’allais pas pousser le jeu aussi loin. » Ce lundi, Kamel Agag-Boudjahlat, ex-candidat des listes du RN a affirmé avoir infiltré le parti d’extrême droite RN. Tête de liste dans le territoire de Belfort, il avait finalement annoncé qu’il renonçait à sa position. 

Dans un entretien avec France Bleu Belfort-Montbéliard, il a assuré « Quand j’ai vu la violence des réactions sur les réseaux sociaux […] et quand j’ai vu des gens qui partagent mes valeurs s’effondrer à cause de mon engagement au RN, je me suis dit que je n’allais pas pousser le jeu aussi loin ». L’éducateur de 38 ans voulait, selon son plan, quitter le RN après les élections.

Une explication qui ne convainc pas tout le monde

Mais son explication n’a pas convaincu tout le monde. Julien Odoul, tête de liste en Bourgogne-Franche-Comté, assure notamment « Je ne crois pas à l’explication de l’infiltration ou du buzz. Il a essayé de se protéger ». Il appuya ensuite ses propos par « Depuis vendredi, il subit, lui et sa famille, un déchaînement de haine et de menaces sur les réseaux sociaux. C’est ce qui l’a poussé à faire machine arrière ».

Sur le plateau de TPMP, Kamel Agag-Boudjahlat se vantait du buzz qu’il a réussi à créer en assurant qu’initialement, il souhaitait lancer un « petit buzz au niveau local ». L’un des ex-membres du parti, Jean Messiha dénonçait un « gros fake » avant de répliquer qu’il était « soit un lâche, soit un sale type ou soit les deux ».

Un livre en préparation

Suite à son « expérience », l’ex-candidat veut rédiger un livre qui raconte son infiltration. Nommé J’ai infiltré le Rassemblement National, il y dénoncera, s’il le publie, les « dessous » du parti. Il avait pourtant exprimé dans sa vidéo de présentation, au côté de Julien Odoul, son espoir d’ « accession au trône de Marine Lepen ». 

À lire aussi : Marine Le Pen et son parti accusés de fraude

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinéma

Un espion ordinaire, Tokyo Shaking..Les 5 sortes cinéma à ne pas manquer cette semaine

À la uneFaits DiversFrance

Un enfant de deux ans agressé par une toxicomane à Paris

À la uneSéries Tv

Only murders in the building : Steve Martin, Martin Short et Selena Gomez dévoilent la série de Star

À la unePolitique

Le gouvernement lance une campagne de communication pour lutter contre l’abstention

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux