À la uneActualitéFranceSociété

Un chien traîné par un scooter dans Bobigny déchaîne Twitter

Chien twitter

C’est un nouvel exemple dans lequel les internautes deviennent les juges et Twitter un tribunal populaire. Sous le pseudo de Salem Rami, un homme hier soir poste une vidéo sur la plateforme. On peut y voir un chien en sang dans un caniveau avec deux hommes autour de lui. Un torrent de réaction suit sa publication.

Les internautes décident de se faire justice eux-mêmes

On a pu voir sur Twitter l’histoire du jeune homme qui annonçait vouloir se suicider sur Twitter, avant d’être arrêté de peu par les sapeurs pompiers grâce aux signalements de centaines d’internautes.  Aujourd’hui, c’est un chien qui fait l’objet de signalements. Salem Rami publie une vidéo d’un chien en sang sur un trottoir. Autour de lui, deux hommes dont on ne voit que les jambes. Il demande alors aux autres internautes de se mobiliser afin de retrouver l’auteur de ces actes. Aussitôt, des réactions outrées se font voir.

Comme de nombreuses réponses en témoignent, les internautes demandent à Salem Rami de donner le nom, ou les pistes dont il dispose afin d’aller à sa rencontre. Les demandes se font de plus en plus nombreuses, et Salem Rami décide de donner les quelques éléments qu’il a. Les hommes en question, visibles sur la vidéo viendrait de Choisy (94). L’internaute a même enquêté seul sur l’origine du snap, et a retrouvé l’ID snap de l’auteur de cette vidéo. Il donne ensuite plusieurs détails sur le véhicule auquel le chien était attaché.

À lire aussi:  Jenna Abrams, le faux compte Twitter qui aurait fait élire Trump

Une véritable enquête est ouverte sur Twitter.  Evidemment, ces différents tweets de Salem Remi sont suivis de messages d’une violence extrême, témoins des dérives auxquels peut mener le fait que Twitter devienne un tribunal populaire.

Par la suite, l’internaute aura la prudence de ne pas publier ses pistes, au motif qu’il n’a aucune certitude sur l’identité de la personne. Si les internautes préfèrent se faire justice eux-mêmes, certains font cela avec de la prudence.

L’identité des auteurs de maltraitance est finalement retrouvée

Une heure plus tard, après avoir publié le nom du compte snap de l’auteur de la vidéo,  Salem Remi revient avec de plus amples informations sur les personnes auteurs de ces actes.

Il rajoutera rapidement que le but de sa recherche et de sa demande de mobilisation n’est pas de lyncher publiquement ces personnes et que les internautes décide d’agir seuls, mais bien d’alerter les autorités compétentes en ayant des des informations précises à leur donner.

Dans cette histoire, comme dans l’histoire du jeune homme voulant se suicider, les internautes décident donc, sinon de représenter la justice, en tout cas de l’assister activement dans ses recherches. Twitter devient donc progressivement une plateforme d’assistance et de surveiller des actes malveillants.

À lire aussi : Viens au pays pollué des Schtroumpfs, des petits chiens bleus indiens

Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Les espions de la terreur : les attentats du 13 novembre au cœur d'une nouvelle série

À la uneActualitéCultureSortiesSpectacles

On a vu pour vous ... Jeff Panacloc contre-attaque

À la uneActualitéCultureFranceSortiesSpectacles

Après 9 mois d'absence, CopyComic réapparaît et s'attaque à Thomas Ngijol

À la uneActualitéBrèvesFaits DiversMédias

Cyril Hanouna et Gilles Verdez mis en examen

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux