ActualitéInternational

Un des plus gros baron de la drogue arrêté à Dubaï

Recherché depuis plus de vingt ans, Moufide Bouchibi, un des plus gros trafiquants de drogue Français, aurait été arrêté ce dimanche 21 mars à Dubaï, et attend désormais d’être extradé vers la France.

Comme l’a révélé L’Obs, Moufide Bouchibi, surnommé « Mouf », se trouverait actuellement en prison à Dubaï. Ce dernier est présenté comme le principal importateur de résine de cannabis en France. Agé de 41 ans, il compte déjà à son actif un réseau d’importation de cannabis représentant 70 millions d’euros de « chiffres d’affaires » annuel. Il figure en tête du classement établi en 2019 par l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants.

« Soupçonné dans des affaires de violences (enlèvement, séquestration, tentative d’assassinat), il dispose d’un réel entregent et d’une très forte aura dans le milieu. Son nom est à ce jour lié à la plupart des trafiquants notoires sévissant en France. Orchestrant vraisemblablement son trafic depuis sa base de repli en Algérie, sa force de frappe financière lui aurait permis d’élargir ses activités au trafic de cocaïne », écrivait la police judiciaire en 2019, en le plaçant en tête du top 25 de ses cibles prioritaires.

Soupçonné d’importer près de 40 tonnes de résine chaque année dans l’Hexagone, l’homme était en cavale depuis plus de 10 ans. Dans le viseur des services spécialisés dans la lutte contre le trafic de stupéfiants, Moufide Bouchibi leur a déjà échappé au moins à deux reprises. Une première fois au Maroc en 2013 puis en Tunisie en 2019.

La police le croyait en cavale en Algérie après avoir été condamné par contumace en 2015 par le tribunal de Bordeaux. Il voyageait en réalité sous une fausse identité à Dubaï, où le narcotrafiquant aurait placé une partie de sa fortune. Il aurait été démasqué par les agents locaux, en compagnie d’un autre trafiquant. Prudents, les policiers français attendent de voir le criminel en chair et en os pour s’assurer qu’il s’agisse bien de l’homme qu’ils recherchent depuis tant d’années. Cependant selon Le Parisien , il a été formellement identifié grâce aux empreintes digitales fournies par Interpol, et doit être présenté à la justice afin d’être transféré en France.

À lire aussi : Cash Investigation : Cannabis, la multinationale du blanchiment

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéCinéma

5 films pour redécouvrir la carrière de Gaspard Ulliel

À la uneActualitéSociété

Soldes, promotions, ristournes … : qu’est ce qui les différencie ?

À la uneActualitéSociété

Hausse record des carburants : comment on calcule le prix du litre à la pompe ?

À la uneActualitéPolitique

Pourquoi les vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza ne passent pas ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux