À la uneFrance

Un titre de séjour proposé à Lydia Veyrat, aide-soignante menacée d’expulsion

Lydia Veyrat s'est vu offrir un titre de séjour

Menacée d’expulsion alors qu’elle est employée en CDI dans un Ehpad, Lydia Veyrat s’est vue proposer un titre de séjour

Lydia Veyrat travaille depuis plus d’un an dans un Ehpad en Isère. Récemment menacée d’expulsion elle s’est vue offrir un titre de séjour ont annoncé Olivier Véran et Marlène Schiappa, dans un communiqué.

En 2019, elle était en France après le décès de son mari français avec qui elle vivait au Bénin, pour liquider la succession en Savoie, d’où il était originaire. En attendant, elle avait été embauchée en CDD puis en CDI dès octobre 2020, comme aide-soignante dans un Ehpad en Isère. Un département qui a récemment été mis en tension par la crise du covid-19.

Une demande de séjour refusée

Cependant, malgré l’obtention d’un CDI, sa demande de séjour avait été refusée par la préfecture de Savoie. De plus, ce refus était accompagné d’une obligation de quitter le territoire parce qu’elle “ne justifiait d’aucune insertion particulière dans la société française”. Son recours en justice avait de plus été rejeté lundi. Une totale incompréhension pour l’Ehpad de Pontcharra qui avait pourtant “attesté par écrit qu’ils avaient besoin d’elle” indique son avocat Didier Besson. Une de ses supérieures a dénoncé une “situation incompréhensible”.

Face à cette incohérence et au bruit que l’affaire a fait sur les réseaux sociaux, Olivier Véran et Marlène Schiappa ont décidé de lui venir en aide. En relation avec le préfet de Savoie et “soucieux de reconnaître l’engagement de celles et ceux qui participent au combat contre le Covid” elle s’est vue offrir un titre de séjour. Il lui permettra de “rester en France et d’exercer son métier d’aide-soignante au sein de cet Ehpad” ajoutent-ils.

Selon l’entourage de Marlène Schiappa “c’est aussi en cohérence avec la volonté du gouvernement d’accélérer la naturalisation des travailleurs étrangers en première ligne pendant le Covid”. Il indique que 1419 dossiers de travailleurs étrangers, identifiés par les préfets, sont actuellement à l’étude.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Anna, fable post-apocalyptique choc

À la uneActualitéEnvironnementInternational

La Chine va cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger

À la uneActualitéBrèvesCulture

Louane et Julien Doré rejoignent le casting de The Voice Kids

À la uneActualitéInternational

Les images impressionnantes de l'éruption du volcan aux Canaries

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux