À la uneFootSport

Une entame parfaite pour les Bleus

Décevant lors du dernier rassemblement, les bleus de Didier Deschamps ont retenu l’essentiel de cette campagne de qualification pour la coupe du monde. Un nouveau rassemblement qui va durer deux mois pour les bleus et qui a débuté il y a une semaine.

Pour ce nouveau chapitre avant les débuts officiels en Russie, les joueurs de l’équipe de France ont trois matches amicaux à disputer. Le premier hier soir contre la République d’Irlande a rappelé que l’effectif de DD est au-dessus de la moyenne mais qu’il manque de constance. C’est en tout cas les derniers reproches faits aux bleus au mois de mars. Pourtant lors de cette première des trois rencontres amicales (contre l’Italie le week-end prochain et les États-Unis le 9 juin à Lyon). Les bleus ont maîtrisé une équipe d’Irlande qui a eu toutes les peines du monde à se rapprocher des buts de Steve Mandanda. Mbappé et Fékir ont marqué des points dans ce premier test. Le parisien a été le plus remuant devant, avec Olivier Giroud plus effacé.

Pour le lyonnais Fekir, c’est à l’image de sa saison avec L’OL, juste techniquement, rapide dans le basculement du jeu même s’il a eu tendance a parfois trop en faire balle aux pieds. Sa sortie à l’heure de jeu sous les applaudissements du stade de France en dit long sur la capacité de Fékir à faire basculer un match à lui tout seul. Décisif juste avant la pause, le Français a régalé le public de Saint-Denis.

Giroud toujours là, des performances individuelles satisfaisantes

Pour un collectif aussi talentueux que celui des bleus il faut de la jeunesse et de l’expérience. En défense centrale, la charnière Rami-Umtiti a été solide malgré le peu d’automatismes. Une bonne entente qui a permis à Mandanda de passer une soirée très tranquille mis à part une sortie aérienne difficile à la quarante-cinquième minute de jeu. Au milieu l’apport offensif de Tolisso a été capital pour libérer l’espace pour Sidibé sur le côté. Avec Nzonzi un peu plus en retrait pour équilibrer le milieu des bleus, la formule a fonctionné.

 

Pour Olivier Giroud le maître mot et l’efficacité. Peu en vue lors de la première période, le joueur de Chelsea a su se montrer opportuniste sur coup de pied arrêté à la quarantième minute. Un trente et unième but plein de symbole pour celui qui reste d’une redoutable efficacité. Dix buts en dix matches pour l’attaquant des bleus. La performance individuelle étant satisfaisante pour le sélectionneur, elle a bonifié le collectif de l’équipe de France. Le score aurait pu être plus lourd, les bleus ont tout de même réalisé un match complet, de bon augure avant l’Italie de Mancini.

Related posts
À la uneSéries Tv

Le problème à trois corps : la série la plus ambitieuse de Netflix ?

À la uneCinéma

Halloween Ends : Michael Myers et Laurie Strode de retour dans une ultime bande-annonce

À la uneMédias

Star Academy : c'est pour quand le retour de l'émission ?

À la uneInternationalSportSports d'hiver

C'est qui Hilaree Nelson, cette icône de l'alpinisme portée disparue dans l'Himalaya ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux