À la uneActualitéSociété

Une mère et sa fille portent plainte contre l’Etat pour pollution de l’air

Les deux femmes ont quitté la région parisienne sur prescription médicale. Elles décident d’attaquer l’Etat pour pollution de l’air.

Ce mardi, le tribunal administratif de Montreuil, en Seine-Saint-Denis (93) accueillait Farida, 52 ans, et sa fille, aujourd’hui âgée de 16 ans. Elles ont intenté une action en justice contre l’État pour « carence fautive » après avoir souffert de problèmes respiratoires.

En décembre 2016, un pic de pollution touche l’île de France. Elles décident alors de porter plainte et demandent 160.000 euros de dommages et intérêts.

A cette époque, les deux femmes vivent à Saint-Ouen, entre les autoroutes A6 et A1. La fille de Farida multiplie des problèmes de santé (bronchiolites et crises d’asthmes).

« En 2016, son état s’est considérablement détérioré si bien que ses professeurs ont été autorisés à lui prodiguer des soins »

Leur avocat, M. François Lafforgue

Sa mère a également de nombreux problèmes respiratoires, notamment des rhino-pharyngites et des bronchites à répétition.

 « En 2017, leur pneumologue leur a conseillé de déménager. L’effet a été immédiat : depuis qu’elles ont quitté Saint-Ouen, elles n’ont, ni l’une, ni l’autre, plus aucun symptôme », affirme Sébastien Vray, co-fondateur de l’association Respire qui soutien les deux femmes.

plusieurs plaintes contre la pollution de l’air existent

 - voir en plus grand
Source : programme de surveillance air et santé ,InVS, 2014. Une image qui présente les conséquences de la pollution de l’air sur la santé.

Même si l’action semble être une première en France, en réalité il existe déjà plusieurs dossiers provenant de tout le territoire. Selon 20 minutes, il y aurait 50 dossiers du même type.

« On espère mettre enfin l’Etat face à ses responsabilités, il aurait dû maintenir la pollution sous le seuil réglementaire en prenant des mesures plus rapides et plus contraignante », ajoute le co-fondateur de Respire.

Ce dernier affirme également : «C’est un peu comme le procès de l’amiante». Il espère que cette problématique soit prise en charge comme celle de l’amiante. Pour appuyer ses propos, il rappelle que la pollution de l’air en France serait responsable de 48.000 morts prématurées par an.

«Un jour, on a conclu à la dangerosité de cette substance à l’échelle individuelle et l’État et les entreprises ont été condamnées»

De plus, la France s’était déjà faite remarquer l’année dernière par la Commission européenne. Celle ci avait renvoyé six États devant la justice de l’UE au mois de mai 2018 notamment la France et l’Allemagne. Les deux pays en question étaient mis en cause car ils ne respectaient pas les normes de qualité de l’air.

Il faut également savoir que la pollution de l’air ferait perdre deux ans de vie selon un ouvrage réalisé par le journaliste d’investigation Jean-Christophe Brisard. Il a publié récemment « Irrespirable, le scandale de la qualité de l’air en France » dans lequel il pointe du doigts et donne l’alarme sur les dangers de cette pollution constante qui ont un fort impact sur notre santé.

A LIRE AUSSI :

Related posts
À la uneCinéma

Indiana Jones and the Dial of Destiny : la bande annonce est là

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... les deux premiers épisodes de Prométhée (TF1)

À la uneCinéma

Disparition à 87 ans de la comédienne Mylène Demongeot

À la uneMédiasSport

Coupe du monde : que s'est-il passé sur TF1 à la fin du match France-Tunisie ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux