Que s’est-il passé le 17 novembre dernier à 21h44 pour que twitter soit retourné à ce point? C’est le documentariste Espagnol Luis Miguel Dominguez Mencia qui poste un tweet assassin envers un chasseur. Le tweet est accompagné d’une vidéo, et les images sont extrêmement choquantes : une meute de chiens accule un cerf au bord d’une falaise. Le problème c’est que le chasseur pousse les chiens à avancer jusqu’au moment où ils finissent par tomber eux aussi dans le précipice. Ces images furent relayées par l’Huffingtone Poste.

Un bonito lance de caza… Hay que joderse!!!! pic.twitter.com/gQ0V2L6HFX

 

Le tout est accompagné par une seule phrase “Un bonito lance de caza….Hay que joderse” en français cela donne “Une bonne partie de chasse….Qu’il aille se faire foutre”. Et on comprend facilement sa réaction tant les images sont dures. Des chiens qui tombent par grappes d’une falaise, personne ne peut rester de marbre face à ça.

Dans la violence du combat au moins douze chiens sont tombés, et nous n’avons aucune idée de leurs conditions mais on peut espérer qu’ils vont bien car certains se relèvent vite et se remettent à marcher sans aucune marque extérieure.

Le mécontentement du réalisateur est partagé par le plus grand nombre et beaucoup de personnalités du pays n’hésitent pas à relayer le tweet et à donner eux aussi leurs propres avis et colère face à la cruauté du chasseur.

Un grand soutient politique 

Le chef du parti radical de gauche “Podemos”, Pablo Iglesias Turron donne son avis sur la question, et il est radical à l’image de son parti. “Les responsables de cette sauvagerie portent un nom: ce sont des criminels. Finissons-en une bonne fois pour toute et punissons les coupables. Attention, les images sont insoutenables. »

Un autre avis très tranché nous vient du député écologiste basque, Juan Lopez de Uralde, qui s’exclame, « On m’envoie cette vidéo d’une partie de chasse qui vire au désastre total, les chiens et le cerf finissant par tomber dans le ravin. En réalité, je ne comprends même pas que l’on puisse prendre du plaisir ainsi ».

 

Alors pour l’instant aucune nouvelle du chasseur, mais au vu des réactions et de l’ampleur qu’à prise l’affaire on peut s’attendre à des sanctions et des répercussions dans le monde de la chasse. En espérant que tous les chiens aillent bien et qu’ils puissent trouver un nouveau maître plus enclin aux câlins qu’aux fusils.