À la unesociété

Vers une interdiction des cigarettes aromatisées ?

La Commission européenne veut mettre fin à la vente des cigarettes aromatisées pour lutter contre le tabagisme, surtout chez les jeunes.

Mercredi 29 juin, la Commission européenne a souhaité interdir, dans l’ensemble des pays européens, la vente des versions aromatisées du tabac chauffé, qui est commercialisé sous forme de bâtonnets, en concurrence avec les cigarettes électroniques. Le but est de limiter le plus possible cette pratique qui se développe beaucoup chez les jeunes.

“Neuf cancers du poumon sur dix étant causés par le tabac, nous voulons rendre le tabagisme aussi peu attrayant que possible pour protéger la santé de nos citoyens et sauver des vies”

Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé

L’idée est donc d’instaurer des législations beaucoup plus strictes que maintenant afin de décourager le tabagisme.

“Pour y parvenir, il est essentiel de prendre des mesures plus énergiques pour réduire la consommation de tabac, (…) et de suivre le rythme des évolutions pour faire face au flux incessant de nouveaux produits qui arrivent sur le marché, ce qui est particulièrement important pour protéger les jeunes”

Stella Kyriakides

Une proposition qui va être examinée par le Conseil de l’UE ainsi que le Parlement européen.

Mercredi, l’exécutif européen a notamment mis en avant le fait que les volumes de ventes de “produits du tabac chauffés” a augmenté de 10% ou plus dans au moins cinq pays de l’UE, le minimum requis pour durcir la législation.

Eviter le vapotage

Selon la Commission, la vente de ce dernier type de produits a explosé dans plusieurs Etats membres entre 2018 et 2020 comme en France (+ 406%), Portugal (180%), Pays-Bas (153%).

”Les connaissances fondées sur les preuves sont insuffisantes pour proposer les SEDEN (système électronique de délivrance de la nicotine) comme aides au sevrage tabagique dans la prise en charge des fumeurs par les professionnels de santé”

Le Haut Conseil de la santé publique

D’ailleurs,“les professionnels de santé qui accompagnent un fumeur dans une démarche de sevrage tabagique, se doivent d’utiliser des traitements médicamenteux ou non, ayant prouvé leur efficacité”.

L’UE souhaite prendre exemple sur les Etats-Unis car la commercialisation des vapoteuses à recharge avec des goûts aromatisés a été interdite en 2020 dans tout le pays. Ne sont autorisés que les arômes tabac et menthol. En Inde, l’e-cigarette est tout simplement proscrite.

À lire aussi : Collaboration public-privé : rempart contre le commerce illicite de cigarettes

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Candidats, nominations, invités : tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle Star Academy

À la uneInternational

Une société chinoise nomme un robot comme PDG

À la unePop & Geek

Fortnite : Aya Nakamura dans un show interactif ? 

À la uneCinéma

Est ce qu’il y aura un reboot d’American Pie ? 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux