InternationalPartenaires

Collaboration public-privé : rempart contre le commerce illicite de cigarettes

La 58ème Conférence de Munich sur la sécurité (MSC), principal forum mondial de débat sur la politique de sécurité internationale, s’est tenue du 18 au 20 février dernier à Munich. La lutte contre la kleptocratie et la corruption, intrinsèquement liée à la problématique du commerce illicite, était l’un des sujets majeurs des discussions. Selon Philip Morris International (PMI) les coalitions public-privé sont les meilleurs remparts contre les flux de marchandises illégales. C’est pourquoi l’industriel du tabac a développé PMI IMPACT, l’initiative qui rassemble les acteurs publics et privés du monde entier afin de réduire le commerce illicite. 

Le marché noir est un fléau qui ne cesse de croitre. La circulation des produits illicites coûte des milliards d’euros par an à l’économie mondiale, les organisations criminelles faisant passer en fraude des armes, du tabac, des produits pharmaceutiques et autres marchandises illégales à travers les frontières. Cette problématique a même été au cœur des débats lors de la dernière Conférence de Munich sur la sécurité (MSC). 

Il convient donc d’agir face à ce phénomène, et cela passe par l’union des forces selon l’industriel du tabac Philip Morris International (PMI). C’est pourquoi le cigarettier a déployé depuis 2016 PMI IMPACT, une démarche favorisant les partenariats public-privé avec l’objectif de réduire le commerce illicite via un programme de subventions mondiales. L’initiative était présentée à la table ronde sur la sécurité transnationale du MSC. L’occasion d’approfondir les discussions sur son intérêt. 

La nécessité d’un réseau pour combattre un réseau 

En amont de la conférence du MSC, le vice-président des affaires extérieures de PMI Grégoire Verdeaux a rappelé pourquoi la collaboration est la clé contre le commerce illégal : « Nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de continuer à travailler en silos. Nous devons continuer à prendre des mesures en faveur d’une véritable coopération entre les secteurs public et privé ». 

C’est la raison pour laquelle PMI encourage la communauté internationale à intensifier ses efforts collectifs. Le vice-président a donc rencontré le Président-directeur général du MSC, Benedikt Franke, pour échanger avec lui sur les défis et les opportunités de s’attaquer au marché noir et au financement des organisations criminelles. 

« M. Verdeaux a souligné que le crime organisé s’occupe du commerce illicite de nombreux biens différents, dont les cigarettes illicites. Il a ajouté que nous devons faire évoluer les choses pour que ces systèmes illégaux ne soient plus perçus par les criminels comme peu risqués et très rémunérateurs », a indiqué Benedikt Franke. 

Un avenir sans fumée et sans commerce illicite : ambition de PMI 

Philip Morris International cherche depuis plus de 10 ans à diversifier ses activités et ambitionne d’arrêter la commercialisation de la cigarette à l’horizon 2030. Une vision d’un avenir sans fumée qui ne pourra s’établir sans l’éradication du commerce illégal de cigarettes et autres produits de tabac. Selon Grégoire Verdeaux, lutter véritablement contre le marché noir perturbera les flux financiers illicites qui profitent aux criminels et ouvrira la voie à un futur plus sain. 

La multinationale américaine s’efforce donc à créer dans le même temps un monde sans cigarettes et sans commerce illicite. Un vaste projet qu’elle ne peut toutefois pas soutenir seule. « Du secteur public au secteur privé, chacun a un rôle à jouer pour aider à atteindre la meilleure situation pour toutes les parties prenantes », conclut le vice-président de PMI.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternational

Statut de candidat à l’Union européenne pour l’Ukraine : et après ?

ActualitéInternational

C’était en 1982… Jean-Loup Chrétien, premier français à s’envoler dans les étoiles

ActualitéFaits DiversInternational

5 éléments pour comprendre l’affaire Alexander McClay Williams, cet afro-américain innocenté 91 ans après son exécution

ActualitéHistoireInternational

Comment les Etats-Unis avaient-ils obtenu le droit à l’IVG ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux