À la uneActualitéCinémaCulture

Vice Versa, le nouveau Pixar sort en salle

Qui dit mercredi dit cinéma. Et ce mercredi 17 juin, c’est le nouveau Pixar, Vice Versa qui débarque en salle. Ce film de Pete Docter nous propose d’entrer dans la tête d’une petite fille de 11 ans. Une film d’animation drôle, bien conçu et réfléchi, qui touche toutes nos émotions.

Il est sans doute l’un des protagonistes des Studios Pixar. Après avoir reçu un oscar pour Là-haut, en 2009, et après le succès de Monstres et Cie, Pete Docter revient en force avec son nouveau bijou, Vice Versa, un film d’animation intellectuel et adressé à tout type de public.

Une idée originale

C’est une nouvelle recette Pixar qui fonctionne, Vice Versa, fait preuve d’une inventivité hors norme et nous propose une idée plutôt originale : découvrir ce qu’il se passe dans la tête d’une fillette de 11 ans, en l’occurrence Riley. Après à un déménagement qui l’a un peu perturbé, les émotions de cette préadolescente vont la guider pour s’habituer à sa nouvelle vie. Ainsi, la Joie, la Tristesse, la Colère, le Dégoût ou encore la Peur vont prendre la forme de mini créatures et vont parler. Chacun sa forme, chacun sa couleur, avec par exemple le Dégoût représenté par un brocoli, la Joie par une étoile ou encore la Tristesse par une larme. Dans une interview consacrée à Metronews, Pete Docter, le réalisateur du film, explique que l’idée d’entrer dans l’esprit d’une fillette lui est venue en observant sa propre fille « Petite, elle était ouverte, énergique, toujours de bonne humeur (…) Et puis un jour tout a changé : elle s’est renfermée, ses émotions se bousculaient et je me suis demandé ce qui pouvait bien lui passer par la tête ».

Un film bien construit et pour tout public

Toujours dans l’interview de Metronews, Pete Docter raconte les différentes étapes de la construction de son film « Nous avons rencontré des thérapeutes et des psys pour comprendre la manière dont les émotions se connectent, se manifestent et évoluent ». Le réalisateur et son équipe ont également analysé des images de cerveau et étudié l’esprit humain. Un travail acharné pour un film réussi. En effet, si Vice Versa promet d’être un succès c’est parce qu’il s’adapte à tous les publics, que ce soit parents ou enfants, toute la famille se retrouve dans les différents personnages. Devant Riley, les parents retombent en enfance et adolescence, certains observent même ce qu’ils peuvent vivre avec leurs enfants. Les adolescents et enfants quant à eux peuvent s’identifier au personnage qu’est Riley. Peu importe l’interprétation de chacun, pleurs et rires sont garantis devant cette nouvelle comédie animée de Pixar.

Pete Doher, le réalisateur de Vice Versa (Photo: AFP)

Pete Docter, le réalisateur de Vice Versa (Photo: AFP)

Un casting réussi

En plus de s’adapter à tous les âges, Vice Versa proposent un casting très intéressant. Ainsi, dans les conseils et les réflexions de la Colère, la Peur et le Dégoût, vous devinerez les voix respectives de Gilles Lellouche, Pierre Niney et Mélanie Laurent. Charlotte Le Bon, comédienne québécoise, a quant à elle confié sa voix à la Joie. En abordant l’univers des émotions et des pensées, Pixar révolutionne encore une fois le monde des films d’animation.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalSport

Les Etats-Unis vont boycotter les JO d'hiver en Chine

À la uneSéries Tv

Avy Marciano quitte Plus belle la vie après 10 ans

À la uneActualitéFrance

Effondrement d'un immeuble à Sanary-sur-Mer : une personne décédée

À la uneFrancePolitique

Valérie Pécresse grimpe fortement dans les sondages après sa désignation par LR

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux