À la uneActualitéFranceSociété

Vidéo : quand les femmes sont interdites dans certains lieux publics

Un reportage réalisé par France 2 a montré du doigt une véritable ségrégation des sexes dans les lieux publics de certains quartier populaires.

Le reportage de France 2 diffusé mercredi a crée une véritable onde de choc. Dans certains quartiers populaires de la région parisienne ou lyonnaise, les femmes subissent un véritable “apartheid des sexes”. Les hommes s’accaparent les cafés, les bars ou d’autres lieux publics. Les femmes, elles, semblent absentes, effacées. Comme si elles étaient persona non grata.

Nadia Remadna et Aziza Sayah ont voulu montrer du doigt cette situation. Ces deux militantes de la Brigade des mères se battent pour la liberté des femmes dans ces quartiers. Elles ont donc accepté d’être filmées par la caméra de France 2 tentant d’entrer dans un café à Sevran (Ile de France).

“Ici c’est Sevran c’est pas Paris, c’est comme au bled”

En entrant dans l’établissement, les deux femmes font face à une clientèle exclusivement masculine et peu accueillante. Certains clients expriment même leur indignation de voir deux femmes dans leur café.

“Dans ce café, il n’y a pas de mixité, assure sèchement un homme. Ici c’est Sevran c’est pas Paris, c’est comme au bled”. Pourquoi de telles situations sur le territoire de la république française ? Pour une des deux militantes, il s’agit en fait d’un problème de culture, de tradition mais aussi de religion.

Caroline Sinz, journaliste de France 2 auteure de cette enquête, a voulu briser la loi du silence. “J’espère que je n’ai pas été caricaturale. Je n’ai pas pointé du doigt, j’ai posé les choses. A chacun de se faire son idée. Je ne regarde pas les choses avec une orientation politique mais il fallait dire ‘attention, regardez le sort de ces femmes’.”

Société : quand les femmes sont indésirables dans les lieux publics

Related posts
À la uneFranceSanté

Le gouvernement songe à un "confinement très serré"

À la uneActualitéInternational

Harvey Weinstein a conclu un accord financier avec 37 victimes présumées

À la uneCinémaCultureFrance

Le Louvre propose gratuitement une sélection de films

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... Your honor, Bryan Cranston dans un thriller simple mais efficace

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux