À la uneActualitéFranceGénération Y: Ce que les jeunes pensent des jeunesLe point de vue des jeunesPolitiqueSociété

#VraisProblemesUniversite, les étudiants en accord sur un point

Alors que les uns manifestent entre Stalingrad et République, les autres étudient tranquillement dans les beaux quartiers de la rive-gauche. Le contraste est saisissant entre ces deux secteurs de Paris où la vie étudiante est active. Entre les deux univers cependant, une convergence existe.

Mercredi matin, le Premier ministre Manuel Valls s’est exprimé dans Libération au sujet de la laïcité à l’université et a affirmé qu’il était favorable à l’interdiction du voile dans les établissements supérieurs :

“Il faudrait le faire [la loi pour interdire le port du voile à l’université], mais il y a des règles constitutionnelles qui rendent cette interdiction difficile. Il faut donc être intraitable sur l’application des règles de la laïcité dans l’enseignement supérieur.”

Suite à cette déclaration, des étudiants ont réagi en lançant le hashtag #VraisProblemesUniversite sur les réseaux sociaux afin d’exprimer au ministre tous les problèmes qui semblent prioritaires à résoudre dans les universités, l’interdiction du voile n’en faisant pas partie selon eux, comme nous l’ont confirmé un groupe d’étudiants de l’Université de la Sorbonne à Paris :

“A la Sorbonne, il y a énormément de personnes qui sont voilées et il n’y a pas du tout de conflits. Le voile n’est absolument pas un problème”.

L’un d’entre eux blague même à ce sujet :

“Au contraire les voiles permettent de boucher les trous dans les salles de classe.”

En revanche, lorsqu’on lâche le mot “problème” associé à celui “d’université”, les langues se délient très rapidement.

“L’administration”, lancent certains. “Il y a un problème de communication entre les différents établissements et avec les étudiants. Nous ne sommes pas avertis quand un cours est annulé, nous ne parvenons pas non plus à suivre des cours dans deux universités connexes.”

“Les subventions” suggère un autre. “L’université de la Sorbonne et de Paris 6 seront désormais associées et nous craignons que les subventions pour la recherche soient accordées aux sciences dures, enseignées à Paris 6 en priorité par rapport aux sciences humaines, enseignées à la Sorbonne”.

“La vétusté des locaux” clame Léa, étudiante à l’université Paris 8 interrogée pendant la manifestation. “Il y aurait beaucoup de choses à dire, un effort devrait être fait pour avoir du chauffage en hiver, des toilettes propres et pas d’inondations”.

A travers ces critiques se perçoit finalement le véritable fond du problème. Certains étudiants nous font part de leur difficulté à, d’une part, se projeter dans l’avenir, et de l’autre, à mener des études et un petit travail alimentaire conjointement. Mehdi, étudiant en deuxième année de sciences politiques à l’université Paris 8 déclare que “la fac n’est pas faite pour se professionnaliser, mais pour se cultiver, accumuler du savoir“. Actuellement étudiant sans emploi en parallèle, il n’a pour seul repère que la théorie, enseignée par ses diverses sources d’information, de ses professeurs à ses proches en passant par d’autres médias, qui l’endoctrinent. La théorie devient fiction et la réalité s’éloigne peu à peu, avec un monde théorique divisé entre des “gentils et pauvres employés” et “méchants patrons capitalistes“.

Comment trouver l’équilibre dans nos vies entre l’apprentissage de connaissances permanent constituant la culture qui nous fonde et l’accomplissement d’actes concrétisant nos apprentissages ? N’est ce pas tout l’enjeu de notre génération ? La réponse vient avec le temps et les expériences. Philippe, étudiant en master d’archéologie, semble avoir trouvé cet équilibre lui permettant d’envisager son avenir tout en poursuivant son apprentissage.

“J’accompagne des étudiants de première année pour des visites culturelles et j’enseigne. J’ai aussi effectué plusieurs stages d’archéologie sur des chantiers en France. Je pense m’orienter ensuite vers l’enseignement”.

Pour résumer les problèmes de l’Université, retenons cette citation du génie Einstein qui disait:

“La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique: Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !”

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalMédias

Est-ce que l’Ukraine devra obligatoirement organiser la prochaine édition de l’Eurovision ?

À la uneFrancePolitique

Elisabeth Borne nommée Première ministre

À la uneSéries Tv

L'art du crime : France 2 lance le tournage de la saison 6

À la uneArtBuzzModeMusiquePop & GeekTendances

Après Netflix, le duo Vision Paname sort le tube "Aussi belle qu'une balle" composé par Mirwais producteur de Madonna

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux