À la uneSport

WWE – La foule de retour à SmackDown

Après un an à performer sous la technologie du public virtuel via le ”Thunderdome”, la WWE a réalisé son premier show de catch avec une salle remplie, depuis le début de la crise sanitaire. Retour sur un show qui ne pouvait être que historique.

Dans le monde du football, ”le douzième homme” est le nom que l’on donne au public lors des matchs. Mais dans celui du catch, il ne peut être que primordial pour la tenue d’un show : Pendant un an, les superstars ont dû catcher seuls face à des écrans virtuels qui les ont accompagnés à partir du mois d’août 2020, jusqu’à ce mois de juillet avec une exception pour WrestleMania 37, où 25 000 personnes étaient présentes pour les deux nuits au stade Raymond James de Tampa, mais dans un contexte restreint.

Cette fois-ci, après des mois d’attente, ils étaient au moins 14000 personnes à l’intérieur du Toyota Center de Houston, pour accueillir le premier show hebdomadaire de la WWE avec la présence du public depuis le mois de février 2020. Des fans qui ont répondu présent pour ce dernier SmackDown avant le pay-per-view Money In The Bank, qui sera à suivre Dimanche, sur le WWE Network.

Un retour aux sources qui paye !

Lorsqu’on est fan de catch, on ne peut que se réjouir de voir le retour des fans, et surtout d’entendre leurs réactions : Vince McMahon, le ”père” de la WWE, était le premier à se lancer devant l’écran LED de SmackDown et un public en feu, et lâche un ”Where the hell have you been?!” avant de retourner en backstage.
Quelques secondes plus tard, c’est le thème de Roman Reigns qui retentit, le champion universel, accueilli par des huées attendues en rapport à son personnage de ”Head of the Table” qu’il établit depuis un an, accompagné des frères Usos. S’en est suivi de deux thèmes musicaux qui ont marqué l’histoire de la division bleue, ceux de Rey Mysterio et de Edge, qui ont été accueillis très chaleureusement par les fans, et s’est fait ressentir sur les réseaux.

Roman Reigns et les Usos ont gagné leur Six-Man Tag Team Match face à Edge, Rey et Dominik Mysterio, mais l’après-match a dégénéré entre Reigns et Edge. Ce dernier a envoyé un message très clair au Champion, en avance sur leur combat ce Dimanche à Money In The Bank : ”The Rated R Superstar” veut redevenir champion du monde pour la douzième fois de sa carrière !

Un retour remarqué et un Main Event de choix

Cette édition de SmackDown a été également marquée par le retour du ”Prince”, Finn Balor, absent des écrans depuis la perte de son titre NXT lors de NXT Takeover : Stand & Deliver en Avril dernier. Pressenti pour rejoindre le Main Roster, il a finalement fait son retour cette nuit et a attaqué Sami Zayn, rejoignant ainsi le show bleu. Un retour triomphant pour celui qui était le premier champion universel de l’histoire de la WWE, en 2016.

Dans la suite des évènements, Bianca Belair a conservé son titre de championne féminine de SmackDown face à Carmella dans un match haut en couleur, tant dis qu’on nous a offert un Main Event aussi rapide que excitant, qui a vu Seth Rollins s’imposer face à Big E, Kevin Owens et Shinsuke Nakamura dans un match Fatal-4-Way. Deux gros spots ont été la clé de la rencontre : Dans un premier temps, Owens s’envole depuis le haut d’une échelle, et écrase Nakamura sur la table des commentateurs, alors que Rollins plie le match en portant son fameux ”stomp” sur la tête de Big E contre une autre échelle, suivi du tombé.

Ces quatre-là se retrouveront Dimanche avec quatre autres superstars du côté de RAW : Drew McIntyre, Riddle, Ricochet et John Morrison, pour tenter de décrocher la mallette du Money In The Bank, qui garantit un match de championnat n’importe quand, contre le champion de son choix.

Un SmackDown très inédit à venir

Alors que le public sera présent pour Money In The Bank, et RAW le lendemain, le SmackDown de vendredi prochain sera une édition très spéciale, puisque le show sera en direct dans deux endroits différents : A Cleveland, et au Festival ”Rolling Lourd Music” de Miami, ce qui sera une très grande première !

Car du catch sans public est l’équivalent d’un liégeois sans sa chantilly, et que les fans ont assez attendu, on peut (enfin) le dire : WELCOME BACK, WWE UNIVERSE !

About author

21 ans, amateur de catch américain, basket-ball, de musique et de course automobile.
Related posts
À la uneInsolite

Quarante ans plus tard, une part de gâteau du mariage royal du prince Charles et Lady Diana mise en vente

À la uneFranceSanté

Emmanuel Macron répond aux questions des Français sur le vaccin

À la uneSéries Tv

La Casa de Papel : découvrez la bande annonce de la saison 5

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Jugée coupable, la saga de l'été de France 3

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux