À la uneActualitéFrance

La Garantie jeune, qu’est ce que c’est ?

Le lundi 14 mars, le gouvernement présentait une copie revisitée de la loi travail. Soucieux de s’adresser à la jeunesse, Manuel Valls a annoncé l’extension généralisée de la « garantie jeune ». Mais en quoi ce nouveau droit consiste-t-il exactement ?

La réécriture de l’avant-projet de loi travail, présenté le lundi 14 mars, intervient dans un contexte de début de mobilisation sociale… dont le gouvernement redoutait l’ampleur. En tête de ce mouvement contestataire : la jeunesse. Cette dernière, précarisée, a peur : aujourd’hui c’est 1,6 à 1,9 millions de jeunes qui sont actuellement sans emploi ni formation, ils craignent que la loi travaille aille dans le mauvais sens.

Lire aussi : Réforme du droit du travail : nous ne sommes pas des salariés Kleenex!

Les syndicats étudiants ( l'UNEF et la FAGE) ont été reçus par le gouvernement pour revoir la loi travail

Les syndicats étudiants ( l’UNEF et la FAGE) ont été reçus par le gouvernement pour revoir la loi travail

Parler à la jeunesse

C’est pourquoi Manuel Valls et son gouvernement ont tenu, pour calmer la fronde, à envoyer des signaux positifs à l’adresse de la jeunesse. Une mesure, alors, fait figure de symbole : la garantie jeune. Ce dispositif, méconnu, existe déjà depuis 2013 : mais que prévoit-il exactement, qui pourra en bénéficier ?

Formation pour les jeunes

La garantie jeune est un dispositif piloté par le ministère du Travail, via des missions locales. Destiné aux jeunes de 18 à 25 ans qui ne sont « pas ou peu diplomés, qui ne sont ni en cycle d’études, ni en formation et dont les ressources ne dépassent pas le Revenu de solidarité active (RSA)», la garantie jeune prévoit un « accompagnement collectif instensif sur plusieurs mois ».

La garantie jeune : explications

La garantie jeune : explications

Concrètement, il s’agit d’assurer une formation au jeune afin de faciliter son accès à l’emploi : « Les travaux portent sur l’acquisition des codes et des règles de l’entreprise, le développement de projets collectifs, l’auto-évaluation et la valorisation des compétences pour gagner en confiance en soi, ou l’accès à l’autonomie au quotidien« . Une forme de coaching personnalisé en quelque sorte.

Lire aussi : Loi du travail : les nouveaux ajustements

500 000 jeunes éligibles

La garantie jeune a bénéficié pour l’heure à 50 000 jeunes. L’idée est de généraliser le dispositif : 200 000 jeunes devraient être inclus dans le processus l’an prochain. De plus, sur les 900 000 jeunes en précarité, le gouvernement indique que 500 000 d’entre eux sont éligibles.

La garantie jeune offre une allocation mensuelle au jeune de 461,26 euros, d’une durée d’un an, renouvellable pour 6 mois au cas par cas.

Le président de la FAGE , Alexandre Leroy se félicite de l’extension de ce dispositif, qui doit donc devenir un droit pour tous, et non un dispositif applicable à quelques jeunes sélectionnés.

Cependant, la garantie jeune n’a pas été de nature à convaincre le virulent William Martinez, président de l’UNEF. Ce dernier dénonce l’ambiguité de ce nouveau droit : censé être applicable à tous, la possibilité pour un jeune d’exercer un droit de recours afin de pouvoir bénéficier du dispositif a été présenté comme « théorique ». Ce que le président de l’UNEF qualifie d’« enfumage ».

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneÉtudiantFranceSexe

Les préservatifs gratuits pour les 18-25 ans dès le 1er janvier 2023

À la uneMédiasMusique

Qui est Maskey, ce YouTuber français ?

ActualitéCinémaCultureLittérature

C'est quoi "Le Comte de Monte-Cristo", cette histoire de nouveau adaptée au cinéma ?

À la uneMédias

Disparition brutale du producteur Franck Saurat à 55 ans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux