À la uneFranceInternationalPolitique

13 djihadistes français remis à l’Irak

De passage en France, le président Irakien Barham Saleh a annoncé lundi 25 février que les treize djihadistes Français « seront jugés selon la loi irakienne ».

Ces treize Français sont accusés « d’avoir commis des crimes contre des Irakiens ». Le président de l’Irak a ajouté que « toute personne accusée d’avoir commis des crimes en Irak, contre le peuple irakien » sera jugée devant les tribunaux irakiens. Ils risquent la peine de mort mais « ont le droit d’avoir la protection consulaire » a précisé Emmanuel Macron.

Ils sont des centaines de djihadistes étrangers à être détenus en Syrie par les Forces démocratiques syrienne. La plupart ont été remis par les Kurdes aux autorités irakiennes. Parmi eux, treize Français sont accusés d’avoir combattu aux côtés de Daech. Leur transfert s’est effectué en coordination avec la coalition anti djihadistes dirigée par les Etats-Unis et à laquelle participe la France.

Lire aussi : Christophe Castaner explique le retour des 130 djihadistes Français

« Une mine d’information »

Hicham al-Hachémi est spécialiste des mouvements djihadistes. Interrogé par l’AFP, il affirme que « ceux qui ont été transférés ne sont pas des hauts commandants de l’EI mais ils sont une mine d’information sur la structure de Daech en Europe, sur les réseaux djihadistes français et sur les cellules de recrutement ».

Emmanuel Macron a annoncé qu’il se rendrait en Irak d’ici à la fin de l’année pour apporter le soutien de la France à la reconstruction du pays :

Nous allons contribuer aux fonds pour la reconstruction du Sinjar, (ville dans le nord-ouest de l’Irak ndlr) et nous financerons un nouvel hôpital“.

Lire aussi : Emmanuel Macron en visite pour l’ouverture du salon de l’agriculture

Continuez votre lecture
À la uneFootSport

Une liste pleine de surprises pour Didier Deschamps

À la uneActualitéInternationalsociétéSociété

Willem Einthoven, le père de l’électrocardiogramme

À la uneActualitéEconomieFrance

Les choco BN ne sont plus en vente chez Carrefour

À la uneActualitéFrancePolitique

Quand le rappeur JUL inspire... la vice-présidente du Parlement européen !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux