À la uneActualitéFrancePolitique

Pourquoi Sarkozy va être jugé dans l’affaire des écoutes téléphoniques

Nicolas Sarkozy

Quelques jours après avoir été mis en examen dans l’affaire de l’argent libyen, Nicolas Sarkozy est rattrapé par une autre affaire de corruption : celle des écoutes téléphoniques. Mais de quoi s’agit-il ? 

Nicolas Sarkozy est embourbé dans les affaires. L’ancien président de la République va être jugé devant un tribunal correctionnel. C’est une information révélée par le quotidien Le Monde aujourd’hui. Dans l’affaire des écoutes du président de la République, le leader de droite est soupçonné de « corruption active » et « trafic d’influence ».

Quels sont les faits ? 

Nicolas Sarkozy est suspecté d’avoir tenté de corrompre un magistrat de la Cour de Cassation, Gilbert Azibert. L’ancien président de la République souhaitait obtenir des informations secrètes concernant une décision qui le visait. Pour parvenir à ses fins, il aurait promis d’intervenir en faveur du magistrat pour qu’il obtienne un poste prestigieux dans la principauté monégasque. 

 

Qui est impliqué dans cette affaire ? 

Trois personnes sont poursuivies dans cette affaire : Tout d’abord, Nicolas Sarkozy pour « corruption active » et « trafic d’influence ». Ensuite, l’avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, pour « corruption active », « trafic d’influence » et « violation du secret professionnel ». Enfin, l’ancien magistrat Gilbert Azibert, pour « corruption active », « trafic d’influence » et « violation du secret professionnel ».

 

Pourquoi est-il poursuivi ? 

À l’époque, Nicolas Sarkozy est déjà menacé par les affaires. Celle de l’argent Lybien, pour laquelle il vient d’être mis en examen. Les affaires Bettencourt et Tapie-Lagarde sont également dans l’air. Dès lors, il est mis sur écoute dans le cadre d’une information judiciaire lancée contre X par les juges Serge Tournaire et René Grouman. L’idée sera fructueuse, malgré l’astuce de Nicolas Sarkozy qui avait changé de téléphone. Les écoutes seront validées par la Cour de cassation en 2016. Nicolas Sarkozy serait intervenu en amont d’une décision très attendue de la Cour de cassation. Cela concerne ses agendas, qu’il voulait se faire restituer.

À LIRE AUSSI… Comprendre l’affaire Sarkozy-Libye en 5 minutes

Related posts
À la uneActualitéFaits DiversSociété

L'homme arrêté à Glasgow n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès

À la uneBrèvesSéries Tv

High School Musical: The Musical: The Series : lancement en grandes pompes pour la série

À la uneSéries Tv

Dupont de Ligonnès arrêté : la réalité a dépassé les fictions

ActualitéSociété

🚨 Alerte : Xavier Dupont de Ligonnès retrouvé en Écosse 🚨

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux